Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Netanyahu : Tant que le Hamas ne revoit pas ses exigences, aucun accord n’est possible

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des familles d'Israéliens enlevés par des terroristes du Hamas à Gaza manifestant devant le siège du ministère de la Défense, à Tel Aviv, le 6 février 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des familles d'Israéliens enlevés par des terroristes du Hamas à Gaza manifestant devant le siège du ministère de la Défense, à Tel Aviv, le 6 février 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué dans un communiqué que, tant que le Hamas ne changerait pas sa position « délirante », il n’y aurait aucune percée possible dans les pourparlers du Caire.

« Au Caire, Israël n’a reçu aucune nouvelle proposition du Hamas en ce qui concerne la libération de nos otages », indique un communiqué du cabinet du Premier ministre, qui ajoute que le Premier ministre « insiste sur le fait qu’Israël ne se pliera pas aux exigences délirantes du Hamas ».

« Seul un changement dans les positions du Hamas permettra de faire avancer les négociations », précise le communiqué.

Selon la presse israélienne d’aujourd’hui, Netanyahu aurait refusé d’envoyer une délégation au Caire demain, arguant qu’il est inutile de le faire tant que le Hamas n’aura pas retiré ses demandes de libération d’un grand nombre de prisonniers palestiniens.

Le Forum des familles d’otages a réagi vivement à cette nouvelle, déclarant que cette décision signait l’arrêt de mort des otages restants.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.