Philippe rappelle « le droit fondamental de manifester pacifiquement »
Rechercher

Philippe rappelle « le droit fondamental de manifester pacifiquement »

« La France condamne évidemment et sans aucune ambiguïté ces violences car si nous sommes sans aucune ambiguïté attachés à la sécurité d’Israël, nous ne pouvons pas accepter un tel niveau de violence face au droit fondamental des Palestiniens à manifester pacifiquement », a déclaré Édouard Philippe le Premier ministre au Sénat.

Édouard Philippe, qui répondait à une question du sénateur centriste des Hauts-de-Seine Hervé Marseille, a également rappelé l’attachement de la France à une solution à « deux États, Israël et la Palestine, vivant dans la paix et la sécurité (…) avec Jérusalem pour capitale des deux États ».

« C’est ce que dit le droit, c’est la ligne défendue par la France », a-t-il insisté.

« Le Conseil européen qui s’ouvre ce soir à Sofia (entre l’UE et les Balkans, ndlr) permettra de réitérer cet attachement, pas seulement de la France, mais de l’ensemble des pays de l’Union européenne à cette ligne », a affirmé le Premier ministre.

Un enfant palestinien court avec un pneu lors d’affrontements avec les forces israéliennes le long de la frontière avec la bande de Gaza à l’est de la ville de Gaza, le 4 mai 2018 (AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)
C’est vous qui le dites...