Israël en guerre - Jour 151

Rechercher

Un message vidéo de Macron lors du rassemblement pour la libération des otages

Le président français Emmanuel Macron arrivant en Israël sur fond de guerre contre le Hamas, à l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 24 octobre 2023. (Crédit : Christophe Ena/POOL/AFP)
Le président français Emmanuel Macron arrivant en Israël sur fond de guerre contre le Hamas, à l'aéroport Ben Gurion près de Tel Aviv, le 24 octobre 2023. (Crédit : Christophe Ena/POOL/AFP)

Les organisateurs du rassemblement qui durera 24 heures et qui réclame la libération des otages qui sont encore détenus à Gaza ont indiqué que l’événement ouvrirait par un message transmis, en vidéo, par le président français Emmanuel Macron.

Cet événement central, organisé par le Forum des Familles des otages et des portés-disparus, aura lieu sur la Place des Otages, à Tel Aviv. Des regroupements auront également lieu dans tout le pays et dans le monde entier pour marquer les cent jours de captivité des otages qui avaient été kidnappés sur le sol israélien par les hommes armés du Hamas pendant l’attaque meurtrière commise par ces derniers le 7 octobre, et qui avait fait 1 200 morts du côté israélien.

Il resterait 132 otages entre les mains du Hamas après la libération de 105 captifs au cours d’une trêve temporaire, à la fin du mois de novembre – tous ne seraient pas en vie. Quatre otages avaient été libérés avant cette pause dans les combats et une soldate avait été secourue par l’armée. Les corps sans vie de trois otages ont été retrouvés et trois autres ont été accidentellement abattus par les militaires. L’armée a confirmé la mort de 25 otages qui se trouvent en détention au sein de l’enclave, citant de nouveaux renseignements et des informations obtenus par les troupes qui opèrent sur le terrain.

Une personne est encore portée-disparue depuis le 7 octobre, et le sort qui lui a été réservé reste inconnu.

Le Hamas détient aussi les dépouilles de deux soldats israéliens tombés au combat pendant la guerre de 2014, Oron Shaul et Hadar Goldin, ainsi que deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui seraient encore en vie après être entrés de leur propre gré sur le territoire de Gaza en 2014 et en 2015 respectivement.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.