Ministère de la Santé : « Passeport vert » de 6 mois pour les vaccinés ou guéris
Rechercher

Ministère de la Santé : « Passeport vert » de 6 mois pour les vaccinés ou guéris

Les Israéliens dont le test est négatif pourront obtenir un passeport de 72 heures, ce qui leur donnera accès aux rassemblements et à d'autres événements

Illustration : Un homme vérifie la température d'un client à l'entrée du marché Mahane Yehuda à Jérusalem, le 18 juin 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : Un homme vérifie la température d'un client à l'entrée du marché Mahane Yehuda à Jérusalem, le 18 juin 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministère de la Santé a dévoilé lundi les détails de son projet de « passeport vert » pour les Israéliens qui ont été vaccinés contre le coronavirus ou qui ont guéri de la COVID-19. Il permettrait aux détenteurs d’accéder aux grands rassemblements et aux lieux culturels.

Les responsables de la santé ont déclaré que ceux dont le test de dépistage du virus est négatif pourraient recevoir un passeport vert temporaire de 72 heures, tandis que les passeports accordés à ceux qui ont été vaccinés ou qui ont guéri de la COVID-19 seront valables pendant six mois.

« Pour obtenir une immunité collective au sein de l’État d’Israël, il faudrait que 70 % de la population soit vaccinée. Le passeport vert est un moyen que nous voulons utiliser pour gérer la vie quotidienne à mesure que le nombre de personnes guéries augmente », a déclaré le responsable de la lutte contre le coronavirus, Nachman Ash, à la commission de la Constitution, du droit et de la justice de la Knesset.

Lors d’une présentation aux députés, le ministère de la Santé a déclaré que le passeport est destiné à encourager la vaccination et à permettre la réouverture de secteurs de l’économie fermés par les restrictions du gouvernement en matière de virus.

Des Israéliens sont assis dans un café à Tel Aviv, le 2 décembre 2020. (Miriam Alster/Flash90)

Le ministère a déclaré que les passeports verts pourraient être utilisés pour permettre l’accès aux événements culturels et sportifs, aux conférences, aux musées et autres types de rassemblements de masse. Il a ajouté qu’ils seraient probablement utilisés dans les restaurants et les cafés, les centres commerciaux, les hôtels, les gymnases et les piscines, mais qu’ils ne seraient pas nécessaires pour les écoles, les lieux de travail, les transports publics, les lieux de culte et les magasins de rue.

Les passeports peuvent être utilisés via une application pour smartphone ou la reconnaissance vocale interactive ou être imprimés, selon la présentation.

« Quiconque a été vacciné ou est guéri peut entrer dans des endroits tels que le théâtre Habima, et celui qui ne l’est pas peut faire un test et ensuite aller à un spectacle », a déclaré M. Ash. « Il n’y aura pas de confinement pour la moitié du pays alors que la moitié du pays est libre. Cela n’arrivera pas ».

Le responsable israélien de la lutte contre le coronavirus, le professeur Nachman Ash, visite le centre médical Ziv à Safed, 24 décembre 2020. (David Cohen/Flash90)

En plus des passeports verts, le ministère de la Santé a déclaré qu’il délivrerait une preuve de vaccination pour les personnes qui ont été vaccinées, les exemptant ainsi des exigences de quarantaine. Une version anglaise de ce document sera également délivrée aux voyageurs étrangers.

Le document sera valable six mois, à compter d’une semaine après la réception de la deuxième dose du vaccin.

Le ministère de la Santé a souligné qu’une fois les passeports délivrés, « les restrictions de rassemblement se poursuivront en fonction de la situation générale de morbidité ». Il a également déclaré que les entreprises n’auront pas besoin d’acquérir des équipements spéciaux pour vérifier les passeports.

Un représentant du ministère des Affaires étrangères a déclaré aux membres de la Knesset qu’il avait été en contact avec d’autres pays au sujet des passeports.

« Il y a des pays qui sont en retard sur nous en termes de réflexion. Dès que nous connaîtrons leurs réponses, nous publierons un rapport », a déclaré Ilan Fluss, cité par le site d’information Ynet. « Il existe déjà un dialogue au niveau des organisations internationales. L’Union européenne a chargé la Commission européenne d’élaborer un document de position sur la question et ses implications ».

Les responsables n’ont pas précisé quand les passeports commenceraient à être délivrés. Itamar Grotto, le directeur général adjoint du ministère de la Santé, a déclaré que le ministère était en contact avec des entreprises technologiques au sujet des passeports et que le principal obstacle était la prévention des contrefaçons.

Voyageurs dans le hall des départs de l’aéroport Ben Gurion, le 14 décembre 2020. (Yossi Aloni/Flash90)

Plus tôt dans la journée de lundi, le ministère de la Santé Yuli Edelstein a déclaré qu’Israël avait jusqu’à présent administré 1 224 000 doses du vaccin contre le coronavirus.

« Nous gagnons la course au vaccin tout en perdant la bataille contre la mutation », a-t-il tweeté. « La hausse de la morbidité devrait inquiéter tout élu qui a besoin de se rappeler que son premier engagement est la santé publique ».

Israël est en tête du monde par habitant dans sa campagne de vaccination, mais les responsables de la Santé affirment que les vaccins ne suffiront pas à eux seuls à endiguer une recrudescence des infections, le ministère de la Santé s’efforçant de renforcer le confinement actuel en appelant à la fermeture immédiate de toutes les écoles et en restreignant davantage l’activité commerciale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...