Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

Musk : Les appels au génocide comme « de la rivière à la mer » entraîneront une suspension

Le PDG de X souligne les termes "décolonisation", "de la rivière à la mer" et d'autres "euphémismes similaires" qui "impliquent nécessairement un génocide"

Elon Musk, PDG de X, la société autrefois connue sous le nom de Twitter, resserrant sa cravate à son arrivée à une réunion à huis clos des principaux PDG du secteur technologique pour discuter des priorités et des risques liés à l'intelligence artificielle et de la manière dont elle devrait être réglementée, au Capitole à Washington, le 13 septembre 2023. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP)
Elon Musk, PDG de X, la société autrefois connue sous le nom de Twitter, resserrant sa cravate à son arrivée à une réunion à huis clos des principaux PDG du secteur technologique pour discuter des priorités et des risques liés à l'intelligence artificielle et de la manière dont elle devrait être réglementée, au Capitole à Washington, le 13 septembre 2023. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP)

« Les appels clairs à la violence extrême vont à l’encontre de nos conditions d’utilisation et entraîneront une suspension », a écrit samedi Elon Musk sur X – anciennement Twitter.

À la question d’un utilisateur : « Tant de comptes influents ici soutiennent le massacre du Hamas. Allez-vous les suspendre ? », le patron de X a répondu : « Toute personne appelant au génocide d’un peuple sera suspendue. »

Dans son message de vendredi, il a cité sur Twitter un message datant de deux jours qui disait : « Oui, la ‘décolonisation’ implique nécessairement un génocide juif, elle est donc inacceptable pour toute personne raisonnable. »

Il répondait ainsi à un internaute qui avait écrit que « la décolonisation est la version woke du djihad, et qu’elle doit être considérée et traitée comme telle ».

Ces tweets ont été publiés deux jours après que Musk a suscité l’indignation avec ses propres tweets répondant à un utilisateur qui accusait les Juifs de haïr les Blancs et professait l’indifférence à l’égard de l’antisémitisme.

« Vous avez dit l’exacte vérité », avait tweeté Musk dans une réponse mercredi depuis son compte personnel.

Logo de « X », ex-Twitter. (Autorisation)

Musk a dû faire face à de nombreuses accusations selon lesquelles la rhétorique haineuse et l’antisémitisme se sont considérablement développés sur X depuis qu’il a repris la plateforme en 2022, ainsi qu’à des accusations selon lesquelles il aurait lui-même utilisé des tropes antisémites. L’antisémitisme mondial connaît une recrudescence depuis le déclenchement de la guerre d’Israël contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza – qui a commencé après que 3 000 terroristes de Gaza ont massacré 1 200 personnes dans le sud d’Israël le 7 octobre – le débat sur la guerre sur les réseaux sociaux s’enflammant crescendo.

Elon avait fait ce commentaire mercredi lorsqu’un utilisateur avait publié une vidéo qui fait partie d’une campagne contre l’antisémitisme, montrant un père réprimandant son fils pour avoir fait des remarques antisémites sur Internet.

Un autre internaute avait répondu : « Les communautés juives [sic] ont poussé à la haine dialectique contre les Blancs, le type même de haine qu’elles prétendent vouloir que les gens cessent d’utiliser contre elles. »

« Je suis profondément désintéressé à l’idée que les populations juives occidentales prennent conscience que ces hordes de minorités qui soutiennent l’inondation de leur pays ne les aiment pas vraiment beaucoup. »

Musk avait répondu que c’était « l’exacte vérité ».

Dans des messages ultérieurs, Musk avait précisé qu’il ne pensait pas que « toutes les communautés juives » haïssaient les Blancs, mais il avait ajouté que l’Anti-Defamation League (ADL) « attaquait injustement une majorité de l’Occident, malgré le fait que la majorité de l’Occident soutienne les personnes juives et Israël ».

« C’est parce qu’ils ne peuvent pas, selon leurs propres principes, critiquer les groupes de minorités qui représentent la menace principale » envers les personnes juives, avait-il ajouté.

« Je suis profondément offensé par les messages de l’ADL et de tous les autres groupes qui prônent de facto un racisme anti-blanc ou un racisme anti-asiatique ou un racisme de quelque nature que ce soit », avait-il écrit. « J’en ai assez. Arrêtez maintenant. »

A gauche, Elon Musk, le propriétaire de X et directeur-général de Tesla et de Space X ; à droite, le chef de l’ADL Jonathan Greenblatt. (Crédit : Alain Jocard/AFP ; JP Yim/Getty Images via AFP)

Musk et l’ADL sont en désaccord depuis environ un an. Peu après la prise de contrôle de la plateforme par Musk en 2022, l’ADL avait encouragé les entreprises à suspendre leurs dépenses publicitaires sur le site pour protester contre la suppression par Musk des garde-fous contre les discours de haine, bien que l’ADL ait repris ses propres publicités payantes sur la plateforme.

IBM, EU et Lionsgate ont déclaré qu’ils interrompaient leurs publicités sur X vendredi, face à la recrudescence des discours haineux. Dans le cas d’IBM, la multinationale a déclaré qu’elle cessait de faire de la publicité sur X après qu’un article a indiqué que ses publicités apparaissaient à côté de documents faisant l’éloge des nazis.

« Nous condamnons dans les termes les plus forts cette odieuse promotion de la haine antisémite et raciste, qui contrôle nos valeurs fondamentales en tant qu’Américains », a déclaré vendredi Andrew Bates, porte-parole de la Maison Blanche, en réponse au tweet de Musk.

Vendredi, le PDG de l’ADL, Jonathan Greenblatt, a salué l’annonce de Musk avertissant que les utilisateurs qui appellent au génocide seront suspendus.

« C’est un geste important et bienvenu de la part de [Musk]. J’apprécie ce leadership dans la lutte contre la haine », a-t-il écrit sur X.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.