Netanyahu n’aurait pas informé Yaalon de la vente de sous-marins par l’Allemagne à l’Egypte
Rechercher

Netanyahu n’aurait pas informé Yaalon de la vente de sous-marins par l’Allemagne à l’Egypte

Quand le président Rivlin a transmis à Merkel les préoccupations du ministère de la Défense, elle lui a répondu qu’Israël avait déjà approuvé la vente

Le président Reuven Rivlin et la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin, le 12 mai 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le président Reuven Rivlin et la chancelière allemande Angela Merkel à Berlin, le 12 mai 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Israël aurait donné son accord officiel à l’Allemagne pour la vente de sous-marins sophistiqués à l’Egypte sans en informer son ministre de la Défense, ni son président.

En mai 2015, pendant une visite à Berlin pour célébrer les 50 ans de relations diplomatiques entre Israël et l’Allemagne, le président Reuven Rivlin avait dit à la chancelière allemande qu’il lui avait été demandé de transmettre les préoccupations d’Israël au sujet de la vente de quatre sous-marins et de deux navires anti-sous-marins au Caire, a annoncé mardi Raviv Drucker, journaliste de la Dixième chaîne.

Merkel avait dit à Rivlin qu’Israël avait déjà donné son feu vert à la vente, a affirmé Drucker.

Mardi, il a été annoncé dans la presse que l’Allemagne avait dit à Israël qu’elle suspendait la signature d’un accord de vente à Israël de trois nouveaux sous-marins, en raison de suspicion de corruption autour de cette vente.

Le ministre de la Défense sortant, Moshe Yaalon, se rend à une conférence de presse pour annoncer sa démission, au quartier général de l'armée de Tel Aviv, le 20 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre de la Défense sortant, Moshe Yaalon, se rend à une conférence de presse pour annoncer sa démission, au quartier général de l’armée de Tel Aviv, le 20 mai 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Moshe Yaalon, alors ministre de la Défense, et l’establishment militaire, s’était vivement opposé à la vente de l’Allemagne à l’Egypte, de sous-marins très similaires dans leur technologie à ceux qu’Israël avait commandés.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a démenti avoir approuvé la vente à l’Egypte quand Yaalon, qui avait appris son existence par hasard, l’avait interrogé sur ce sujet, a annoncé Yedioth.

Ce n’est qu’après le retour de Rivlin que Yaalon a réalisé qu’il avait été approuvé, dans le dos du ministère de la Défense.

C’était la seconde fois que l’Allemagne acceptait de vendre des sous-marins à l’Egypte. En 2009, Netanyahu et son ministre de la Défense d’alors, Ehud Barak, avaient accepté une vente de sous-marins moins sophistiqués par l’Allemagne à Hosni Moubarak, alors président égyptien. La vente avait été annulée quand Moubarak a été évincé du pouvoir par Mohammad Morsi en 2012, et n’a été renégociée qu’après l’arrivée au pouvoir d’Abdel-Fattah el-Sissi en 2014.

Pendant ce temps, la police israélienne enquête sur des faits de corruption présumés dans le cadre d’achats de navires de guerre au constructeur naval allemand ThyssenKrupp par Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...