ONG: 44 Palestiniens déplacés du aux démolitions par Israël de maisons illégales
Rechercher

ONG: 44 Palestiniens déplacés du aux démolitions par Israël de maisons illégales

44 Palestiniens - dont 22 enfants - se sont retrouvés sans abri hier lors de démolitions de maisons construites illégalement en Cisjordanie et la vallée du Jourdain, selon B'Tselem

Photo d'illustration : Un agent de police israélien se tient près d'une pelleteuse lors de la démolition d'une maison palestinienne dans la banlieue de Sur Baher, à Jérusalem-Est, le 7 avril 2009 (Crédit : Kobi Gideon / FLASH90)
Photo d'illustration : Un agent de police israélien se tient près d'une pelleteuse lors de la démolition d'une maison palestinienne dans la banlieue de Sur Baher, à Jérusalem-Est, le 7 avril 2009 (Crédit : Kobi Gideon / FLASH90)

Des maisons ont été démolies à Luban al-Sharqiya, un petit village à l’extérieur de Ramallah, à Fasa’il, dans la vallée du Jourdain, et à Khillet al-Daba, dans les collines du sud de Hébron.

L’administration civile israélienne est chargée d’autoriser la planification et la construction dans 60 % de la Cisjordanie, connue sous le nom de Zone C.

L’administration civile démolit souvent des maisons qui, selon elle, sont construites sans permis. Les Palestiniens affirment que les autorités israéliennes leur accordent rarement des permis de construire et qu’ils n’ont donc pas d’autre choix que de construire illégalement.

Les forces israéliennes ont également démoli deux kilomètres d’infrastructures hydrauliques dans la région de Musaffer Yatta, dans les collines au sud de Hébron. L’État soutient que la présence des résidents dans la zone est illégale, car l’armée a déclaré la région comme zone de tir militaire. Les habitants de Musaffer Yatta ont fait valoir devant le tribunal que la zone avait été déclarée zone de tir afin de les expulser plutôt qu’à des fins d’entraînement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...