Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Opérée des yeux, une élue du Likud dit aux familles d’otages comprendre leur douleur

Lors de la réunion à la Knesset, Keti Shitrit a décrit une récente intervention médicale pour illustrer son empathie avec les familles, avant de s'excuser de sa maladresse

La députée Likud Keti Shitrit assistant à une réunion de commission de la Knesset, à Jérusalem, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
La députée Likud Keti Shitrit assistant à une réunion de commission de la Knesset, à Jérusalem, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une députée du Likud à la Knesset a suscité l’indignation lundi en disant aux familles des otages détenus à Gaza qu’elle comprenait leur douleur, car elle venait de subir une opération des yeux.

La comparaison de la députée Keti Shitrit (Likud) a été faite lors d’une réunion de la commission de la Knesset sur le statut des femmes et l’égalité des genres, qui s’est tenue pour discuter de l’aide à apporter aux victimes de violences sexuelles perpétrées lors de l’attaque du groupe terroriste palestinien du Hamas dans le sud d’Israël, le 7 octobre dernier.

« Un matin, je me suis réveillée et je ne voyais plus que d’un œil. On m’a donc opérée », a raconté Shitrit, membre de la commission.

« La convalescence a été longue. Je ne pouvais pas m’habiller, me doucher ou faire d’autres choses que je faisais avant. »

« Pourquoi est-ce que je vous raconte cela ? », a-t-elle demandé en se tournant vers les proches des otages détenus à Gaza.

« Parce que je comprends très bien comment vos vies ont été si soudainement bouleversées. »

La tentative d’empathie de Shitrit a été largement tournée en dérision sur les réseaux sociaux, certains suggérant de manière sarcastique que des veillées soient organisées suite à ses souffrances.

La députée a présenté ses excuses sur X peu après la session de la Knesset.

« Il est clair pour moi que la formulation était inopportune. Aucune procédure médicale n’est comparable à la souffrance, à l’impuissance et à la lutte des familles des otages elles-mêmes », a écrit Shitrit.

« Je soutiens les familles et je continuerai à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que leurs proches reviennent rapidement », a-t-elle poursuivi.

Dans un message publié sur Facebook le 25 décembre, Shitrit avait annoncé qu’elle devait subir une intervention chirurgicale d’urgence et qu’elle ne pourrait pas prononcer le discours prévu au nom du Likud lors d’une session spéciale de la Knesset consacrée aux otages. Elle avait indiqué publier son discours sur les réseaux sociaux, « parce que la situation des otages passe avant tout ».

La commission de la Knesset sur le statut des femmes et l’égalité des genres s’est réunie lundi pour discuter de l’aide aux victimes de violences sexuelles lors de l’assaut brutal du Hamas le 7 octobre.

Le 7 octobre, quelque 3 000 terroristes ont franchi la frontière israélienne, tuant environ 1 200 personnes, principalement des civils, et prenant plus de 240 otages de tous âges, tout en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.