Pour Donald Trump, les Juifs américains démocrates « n’aiment pas assez Israël »
Rechercher

Pour Donald Trump, les Juifs américains démocrates « n’aiment pas assez Israël »

L'ancien président américain déclare à un magazine ultra-orthodoxe, qu'il trouve "étrange", d'avoir obtenu une si petite part du vote juif après avoir tant fait pour Israël

Le président américain Donald Trump arrive pour prendre la parole lors d'un rassemblement à Washington, le 6 janvier 2021. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP)
Le président américain Donald Trump arrive pour prendre la parole lors d'un rassemblement à Washington, le 6 janvier 2021. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP)

L’ancien président américain Donald Trump, a déclaré dans une interview, publiée cette semaine, que les Juifs américains n’aiment pas assez Israël, sinon ils auraient voté pour lui.

« Vous savez ce qui m’a vraiment surpris ? » a demandé Trump, dans une interview au magazine ultra-orthodoxe Ami. « J’ai fait le Golan, j’ai fait Jérusalem et j’ai fait l’Iran – l’accord sur l’Iran était un désastre, n’est-ce
pas ? » a-t-il dit en faisant référence à ses décisions de reconnaître la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan, de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, d’y déplacer l’ambassade américaine et de retirer les États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien.

« Et j’ai également fait beaucoup d’autres choses. Les Juifs qui vivent, aux États-Unis, n’aiment pas assez Israël. Est-ce que cela a un sens pour vous ? » a-t-il demandé.

« Je ne parle pas des juifs orthodoxes. Je crois que nous avons obtenu 25 % du vote juif, et cela n’a pas de sens. Cela me semble tout simplement étrange », a-t-il déclaré, avant de souligner qu’il avait très bien réussi en Floride.

Trump a déjà fait des commentaires similaires par le passé, s’attirant des critiques pour avoir insinué, que les juifs américains devaient fonder leurs décisions politiques uniquement sur la question d’Israël. S’adressant aux juifs américains, il a également fait référence à Israël comme « votre pays ».

Si de nombreux Juifs américains soutiennent généralement Israël, ils ont toujours rejeté les accusations, de double loyauté envers l’État juif, généralement considérées comme une remarque antisémite.

M. Trump s’est également attiré des critiques, pour avoir dit que, les Juifs qui votent démocrate sont « déloyaux ».

Au cours de la dernière décennie, les électeurs juifs ont fait preuve de stabilité dans leur choix de vote, selon les données du Pew Research Center. Les électeurs juifs s’identifient ou penchent pour le parti démocrate par rapport au parti républicain dans un rapport d’environ 2 contre 1.

Les Juifs ne représentent qu’une petite partie de l’électorat national, mais en Floride, ils constituent une pièce cruciale du puzzle électoral de l’État pivot. Historiquement, les Juifs américains ont voté fortement démocrate.

Aucun sondage sur le vote juif n’a été publié après l’élection de 2020. Un sondage commandé par la Coalition juive républicaine a révélé que 30,5 % des électeurs juifs, ont voté pour le titulaire du Parti Républicain Donald Trump au niveau national, contre 60,6 % pour le challenger démocrate Joe Biden.

Parallèlement, un sondage commandé par le groupe libéral J Street a révélé que 77% des Américains juifs ont voté pour Biden et seulement 21% pour Trump.

En 2016, Pew a constaté qu’Hillary Clinton avait remporté 71 % du vote juif contre 25 % pour Trump. En 2012, les chiffres étaient légèrement plus élevés pour le candidat républicain : Barack Obama a obtenu 69 % du vote juif tandis que Mitt Romney en a obtenu 30 %.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...