Rechercher

Quand le réel rencontre la fiction sur le plateau de la série télévisée « Téhéran »

Le créateur de la série, Moshe Zonder, affirme qu'un espion iranien a envoyé une Israélienne qu'il contrôlait pour auditionner pendant la première saison de la série

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

"Tehran" de Kan 11, également diffusée sur Apple TV en 2022, est un drame fictif que même les espions iraniens suivent. (Crédit: Courtoisie AppleTV)
"Tehran" de Kan 11, également diffusée sur Apple TV en 2022, est un drame fictif que même les espions iraniens suivent. (Crédit: Courtoisie AppleTV)

La série israélienne « Téhéran », qui en est à sa deuxième saison sur Apple TV, a l’air d’une série tirée des gros titres, avec une intrigue qui suit de près l’actualité.

Selon le créateur de la série, Moshe Zonder, cette série d’espionnage a également rendu les services de renseignement iraniens méfiants.

Zonder, qui s’est entretenu avec Yaron Zelensky, animateur de la radio de l’armée, a déclaré que les producteurs soupçonnaient la présence d’espions iraniens sur le plateau lors du tournage de « Téhéran » à Athènes sur la première saison.

« Maintenant, nous le savons », a déclaré Zonder. « C’était pendant l’affaire des quatre femmes juives d’origine iranienne, qui ont été recrutées par un espion iranien prétendant être juif ; il a envoyé l’une des femmes auditionner pour la série. »

À lire : Deux femmes accusées d’espionnage pour l’Iran nient toute intention malveillante

La femme n’a pas passé l’audition, a déclaré Zonder dans l’interview, qui a été diffusée la semaine dernière.

« Ils connaissent la série, ils nous regardent et sont attentifs », a-t-il dit à propos des Iraniens.

Les téléspectateurs d’origine iranienne ne croient pas toujours que l’émission est effectivement filmée à Athènes, comme l’a expliqué Zonder. Des Israéliens d’origine iranienne l’interrogent souvent sur le lieu de tournage en lui disant qu’ils reconnaissent une certaine rue ou un certain quartier.

« Ils me disent : ‘J’ai grandi là !’ » a-t-il rajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...