Rencontre entre les leaders juifs non-orthodoxes et le Premier ministre
Rechercher

Rencontre entre les leaders juifs non-orthodoxes et le Premier ministre

Le Premier ministre et les mouvements réformé et conservateur cherchent un nouveau compromis sur le mur Occidental

Des milliers de personns rassemblées au mur Occidental  pour la cérémonie annuelle de la bénédiction sacerdotale de Souccot, le 30 septembre 2015  (Photo: Autorisation /  Police israélienne)
Des milliers de personns rassemblées au mur Occidental pour la cérémonie annuelle de la bénédiction sacerdotale de Souccot, le 30 septembre 2015 (Photo: Autorisation / Police israélienne)

Les chefs religieux juifs non orthodoxes américains ont rencontré mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur un compromis controversé concernant l’accès des courants religieux libéraux au site sacré du mur Occidental à Jérusalem.

Cette question a opposé les mouvements conservateurs et réformistes en Israël et aux Etats-Unis au rabbinat d’Israël, contrôlé par les haredis, qui contrôle le site et qui le réglemente comme une synagogue orthodoxe.

La réunion de mercredi après-midi, qui a eu lieu dans le bureau du Premier ministre, a inclus Netanyahu, son chef de cabinet, David Sharan, le président de l’Agence Juive, Natan Sharansky, la dirigeante des Femmes du mur, Anat Hoffman, le leader du mouvement réformiste israélien, le rabbin Gilad Kariv, le leader du mouvement réformiste américain, le rabbin Rick Jacobs, la tête du mouvement israéliens, Massorti Yizhar Hess, les leaders américains du mouvement conservateur, la rabbine Julie Schonfeld et le rabbin Steven Wernick et les dirigeants des fédérations juives en Amérique du Nord, Jerry Silverman, et la dirigeante des fédérations d’Israël et de l’étranger, Rebecca Caspi.

La réunion intervient après l’effondrement d’un précédent compromis qui a remporté l’approbation du cabinet lors d’un vote le 31 janvier.

Cette proposition appelait à l’établissement à une prière au pavillon pluraliste dans ce qui est aujourd’hui le parc archéologique Davidson (également connu sous le nom de l’arche de Robinson), qui se situe à l’extrémité sud du mur Occidental.

Ce compromis a été annulé à la suite des objections véhémentes des partis Haredi.

Une source proche des négociations a déclaré que les parties Haredi exigent deux changements importants dans le plan actuel : l’annulation d’une entrée commune au pavillon du mur occidental et la suppression du financement du gouvernement pour l’établissement et le maintien du pavillon égalitaire.

L’idée d’une entrée séparée a été fustigée par les militants libéraux qui disent que cela les exclut effectivement de la place principale.

Selon les personnes impliquées dans les négociations, le financement de la section égalitaire ne sera pas difficile à trouver auprès des sources privées, y compris les organismes sans but lucratif tels que l’Agence Juive, JFNA et d’autres.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...