Israël en guerre - Jour 281

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent Reem Batito, 19 ans : « un guerrier qui a combattu jusqu’au dernier moment »

Tué en combattant les terroristes du Hamas au kibboutz Kissufim le 7 octobre

Sergent Reem Batito. (Autorisation)
Sergent Reem Batito. (Autorisation)

Le sergent Reem Meir Batito, 19 ans, soldat de la brigade Golani, originaire de Netanya, a été tué le 7 octobre lors d’une bataille contre des terroristes du Hamas dans le kibboutz Kissufim.

Il a été enterré le 11 octobre à Netanya. Il laisse dans le deuil ses parents, Dikla et Tamir, ses jeunes demi-frères Adele et Lavi, son beau-père Ofir Danino et son demi-frère Shahaf.

Sa famille se souvient de lui comme d’un excellent élève, dévoué à l’État d’Israël, qui aimait jouer au basket-ball et trouvait également le temps d’étudier la robotique et de jouer du trombone. Sa mère a enregistré sa dernière conversation avec lui vers 17 heures ce samedi-là, alors qu’il décrivait la bataille de Kissufim et lui disait d’une voix tremblante qu’il attendait d’autres ordres. Sa mère lui demande : « Es-tu avec d’autres soldats ? »

« Ce qu’il en reste », répond-il.

« Qu’est-ce que ça veut dire, ‘ce qu’il en reste’ ? Y a-t-il beaucoup de tués, de blessés ? », répond-elle.

« Ce n’est pas ça qui manque [les personnes tuées] », répond-il, avant d’ajouter : « Je et je suis désolé si je t’ai blessée… Tu ne réalises pas ce qui se passe ici. Je voulais juste te dire que je t’aime si quelque chose arrive ».

« Il a appelé, je crois, parce qu’il savait au fond de lui qu’il ne rentrerait pas à la maison ce jour-là », a déclaré Dikla à la chaîne publique Kan.

« Reem était un guerrier qui, jusqu’à son dernier moment, s’est battu comme un tigre », a déclaré son beau-père Ofir à la chaîne de télévision.

Lors des funérailles, Dikla a déclaré que son fils était « un héros d’Israël. Je veux te dire merci, merci de m’avoir accordé le titre de maman ».

Son père, Tamir, a raconté à une station de radio locale de Haïfa avoir « un trou dans mon cœur que je ne suis pas sûr de pouvoir combler un jour », écrivant plus tard sur les réseaux sociaux que son fils était « un héros d’Israël… Nous ne serons jamais séparés. Nous ne t’oublierons jamais. Je n’oublierai jamais ton sourire ».

L’ami de Reem, Stav Shahar, qui était conseiller dans le dortoir de son lycée, a tatoué l’image d’un oryx (la signification du mot hébreu « Reem ») sur son bras en sa mémoire, le décrivant dans un post Instagram comme « vif et brillant, irrationnellement intelligent avec des opinions solides et bien formées dans tous les domaines de la vie. »

« Reem m’a tellement appris, à chaque fois de manière nouvelle », a écrit Shahar. « Et j’ai essayé de lui enseigner et de le diriger de temps en temps en me basant sur les quelques années d’avance que j’ai sur lui, mais en vérité, la plupart du temps, j’ai eu l’impression que c’était lui l’adulte responsable de nous deux ».

« Le 7 octobre, juste avant qu’il ne soit tué au combat, nous avons pris des dispositions pour nous rencontrer sur le lieu de rassemblement, et je sais que s’il n’était pas physiquement là, il était avec moi », a ajouté Shahar. « Reem était mon petit frère à tous points de vue, et il le sera toujours. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.