Teva s’associe à l’Islandais Alvotech pour prendre la main sur les biosimilaires
Rechercher

Teva s’associe à l’Islandais Alvotech pour prendre la main sur les biosimilaires

Les biosimilaires sont des génériques de médicaments biopharmaceutiques ; Alvotech développera et fournira les biosimilaires et Teva les commercialisera aux États-Unis

Dans un laboratoire de l'usine médicale Teva à Har Hotzvim, Jérusalem, 15 mars 2010. (Autorisation: Nati Shohat / Flash90)
Dans un laboratoire de l'usine médicale Teva à Har Hotzvim, Jérusalem, 15 mars 2010. (Autorisation: Nati Shohat / Flash90)

Teva Pharmaceutical Industries Ltd. et Alvotech, société biopharmaceutique basée à Reykjavik, en Islande, ont annoncé la mise en place d’un partenariat exclusif pour commercialiser cinq produits candidats biosimilaires aux Etats-Unis.

Les biosimilaires sont des versions génériques de médicaments biopharmaceutiques ayant déjà été approuvés. Les médicaments biopharmaceutiques sont constitués d’éléments biologiques comme les sucres, les protéines et les acides nucléiques.

Le partenariat stratégique combinera la présence commerciale bien établie de Teva ainsi que sa vaste infrastructure sur le marché américain, avec l’expérience scientifique d’Alvotech et « la fabrication de produits biologiques de pointe », ont déclaré les sociétés dans un communiqué mercredi.

Le pipeline initial contient des candidats biosimilaires qui abordent plusieurs domaines thérapeutiques, selon le communiqué. Les produits biopharmaceutiques originaux de ces cinq candidats biosimilaires génèrent actuellement près de 35 milliards de dollars de ventes aux États-Unis, ajoute le communiqué.

Kare Schultz, PDG de Teva, lors d’une conférence de presse à Tel Aviv, le 19 février 2019. (Autorisation : Shoshanna Solomon / Times of Israel)

Teva, le plus grand fabricant de médicaments génériques au monde, cherche à devenir également un leader dans le domaine des produits biopharmaceutiques et biosimilaires. La société a aussi déclaré mercredi que ses revenus au deuxième trimestre avaient chuté de 7 %, à 3,9 milliards de dollars, et a annoncé un bénéfice de 605 millions de dollars contre 653 millions de dollars au même trimestre l’année précédente.

La coopération entre Teva et Alvotech « permettra d’accélérer l’introduction et l’adoption de nouveaux médicaments biosimilaires pour les patients sur le marché américain », a déclaré Robert Wessman, fondateur et président d’Alvotech, dans le communiqué.

Ce partenariat commercial avec Alvotech permettra à Teva « de fournir son expertise technique » en ce qui concerne la coopération avec la US Food and Drug Administration, afin d’apporter des nouveaux produits sur le marché américain « tout en élargissant son portefeuille de biosimilaires en cours de développement, et en continuant à tirer parti de son expertise interfonctionnelle exceptionnelle des médicaments spécialisés et des médicaments génériques », a déclaré Brendan O’Grady, vice-président et responsable du marché Amérique du Nord chez Teva.

Selon cet accord de partenariat, Alvotech aura la charge du développement, de l’enregistrement et de l’approvisionnement des biosimilaires, alors que Teva commercialisera exclusivement les produits aux Etats-Unis.

Teva et Alvotech partageront les profits de la commercialisation des biosimilaires. Les autres termes financiers et détails du produit n’ont pas été dévoilés.

Alvotech est une entreprise pharmaceutique mondiale spécialisée dans le développement et la production de biosimilaires pour le marché mondial. Sa gamme contient plusieurs anticorps monoclonaux et d’autres candidats biosimilaires de fusion protéine visant à traiter l’auto-immunité, l’oncologie, des pathologies ophtalmologiques et inflammatoires, précisait le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...