Israël en guerre - Jour 148

Rechercher

Tsahal gèle les opérations des « jeunes des collines » pour violences contre les Palestiniens

La compagnie "Frontière du désert" a été accusée de plusieurs attaques contre des civils palestiniens dans la vallée du Jourdain, où elle luttait contre la contrebande

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Une photo de Palestiniens ligotés et déshabillés après avoir été appréhendés par des soldats israéliens et des résidents d'implantations dans le village central de Wadi al-Seeq en Cisjordanie, le 12 octobre 2023. (Crédit : Utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Une photo de Palestiniens ligotés et déshabillés après avoir été appréhendés par des soldats israéliens et des résidents d'implantations dans le village central de Wadi al-Seeq en Cisjordanie, le 12 octobre 2023. (Crédit : Utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

L’armée israélienne a récemment mis fin aux opérations d’une unité controversée impliquée dans de nombreux cas d’abus à l’encontre de civils palestiniens en Cisjordanie.

Cette unité, baptisée « Sfar Hamidbar » [Frontière du désert], est connue pour son recrutement de « jeunes des collines », des résidents d’avant-postes illégaux en Cisjordanie, souvent accusés de violences à l’encontre des Palestiniens.

Sfar Hamidbar a eu plusieurs vies. Depuis 2020, l’unité est chargée de surveiller les opérations de lutte contre la contrebande de drogue et d’armes par les Bédouins en Cisjordanie.

Avec le bataillon des Lions de la vallée, auquel elle est subordonnée, l’unité a contribué à la saisie de centaines de fusils illégaux introduits clandestinement en Cisjordanie depuis la Jordanie et a mené des opérations d’arrestation dans le district de Jéricho, selon un profil de l’unité dressé par le site d’information Ynet en janvier.

De nombreuses plaintes ont toutefois été déposées sur la participation de l’unité à des attaques violentes contre des civils palestiniens. Haaretz a rapporté qu’en octobre, des soldats de l’unité ont battu et violemment malmené des résidents palestiniens du village de Wadi al-Seeq, à l’ouest de Jéricho, dans la région de la vallée du Jourdain.

Sfar Hamidbar a également été impliqué dans des incidents présumés de harcèlement à Muarrajat, al-Beida et dans d’autres petites villes palestiniennes de la vallée du Jourdain au cours des six derniers mois.

Une fenêtre brisée par les résidents de l’avant-poste Malachei Hashalom lors d’une attaque contre les habitants d’Ein Rashash, au mois de juin 2023. (Crédit : Charlie Summers/Times of Israel)

Les éléments radicaux du mouvement des implantations auraient été recrutés dans le cadre d’un programme de Tsahal et des résidents des implantations visant à canaliser leur énergie d’une manière plus disciplinée et plus légale.

Selon Dror Etkes, militant de longue date contre l’occupation israélienne de la Cisjordanie et le mouvement d’implantation israélien, l’unité patrouillait dans le sud des collines d’Hébron et à la frontière jordanienne dans le cadre de ses opérations de lutte contre la contrebande, mais elle en profitait pour harceler la population palestinienne locale.

Il a souligné qu’un grand nombre des avant-postes illégaux établis par les jeunes des collines et les habitants extrémistes des implantations sont situés dans ces zones, et a déclaré que les soldats recrutés dans l’unité « servent leurs propres intérêts » en harcelant les Palestiniens afin d’accroître le contrôle juif du territoire dans la zone C de la Cisjordanie, où Israël exerce une pleine autorité civile et sécuritaire.

Selon le reportage de Ynet, certains des habitants des implantations recrutés dans cette unité ont un casier judiciaire et sont connus de l’agence de renseignement intérieur du Shin Bet. Avant de pouvoir rejoindre les rangs de l’armée israélienne, il leur faut donc obtenir une approbation spéciale du Shin Bet et de la police.

Aviad Frija, le réserviste de Tsahal qui a abattu un civil israélien, Yuval Castleman, lors d’un attentat terroriste à Jérusalem, a servi au sein de l’unité Sfar Hamidbar pendant son service militaire obligatoire à Tsahal.

Tsahal a décidé de suspendre les opérations de Sfar Hamidbar jusqu’à ce qu’une décision définitive soit prise.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.