Un boulanger belge juif lance une production de pain bio au cannabis
Rechercher

Un boulanger belge juif lance une production de pain bio au cannabis

Le pain bio Cannapain aura le goût et l'odeur du cannabis, mais sans les effets sur le cerveau, affirme la boulangerie Lowy

Charly Lowy à Bruxelles, en Belgique. (Crédit : Lowy / via JTA)
Charly Lowy à Bruxelles, en Belgique. (Crédit : Lowy / via JTA)

AMSTERDAM (JTA) — Les connaisseurs peuvent trouver une grande variété de produits contenant du cannabis aux Pays-Bas, où cette drogue est depuis longtemps légale : les bâtonnets de glace, les sucettes, le chocolat et le savon ne représentent qu’une infime partie des produits à base de cannabis que l’on peut acheter dans la capitale hollandaise.

Pourtant, n’allez pas imaginer qu’il vous sera simple de trouver un morceau de pain au cannabis pour y déposer votre tranche de dinde lors du déjeuner. Pour cela, vous devrez vous rendre dans la Belgique voisine, où un boulanger juif est sur le point de lancer la première ligne de pains à base de cannabis.

Le cannapain sera disponible à l’achat dans des supermarchés Carrefour à Bruxelles et dans deux autres villages belges plus tard en novembre, a fait savoir le mois dernier le magazine Vice Belgium. Le pain est déjà en vente dans au moins l’une des cinq boulangeries de Lowy à Bruxelles.

Charly Lowy, le propriétaire de Lowy, a dit qu’environ 15 % de la pâte du Cannapain se compose de graines de cannabis. Mais le pain ne vous fera pas planer. Le niveau de THC, le composé psychoactif du cannabis, est bas, ce qui explique pourquoi il peut être vendu sans restrictions en Belgique, où les lois concernant le cannabis sont plus contraignantes. Le cannapain est également certifié bio et, selon Lowy, plein de minéraux, de vitamine E, d’Omega 3 et 6, de fibres, carotène et de magnésium.

« Ce pain est avant tout destiné aux gens qui aiment le pain, et différents types de pain », a déclaré Lowy au JTA. Mais c’est vrai que les produits à base de cannabis sont à la mode maintenant ».

Des boulangeries aux Pays-Bas et ailleurs ont parfois proposé du pain au cannabis dans le passé, mais Lowy sera le seul à faire de la production de masse, selon des articles de journaux.

S’il n’agira pas sur votre cerveau, le pain aura bien le goût et l’odeur du cannabis, a annoncé l’article de Vice. C’est pour cette raison que l’Agence fédérale pour la sureté de la chaîne alimentaire de Belgique avait fait une descente dans la boulangerie en 2018 et détruit tout le stock de Lowy de Cannapain, citant l’absence de certification prouvant que le produit n’a pas d’effets psycoactifs.

Lowy est un bel homme, haut de taille. Le journaliste de Vice lui a même trouvé une ressemblance avec Don Draper, le personnage principal incarné par Jon Hamm dans la série tv à succès Mad Men. Il a déjà préparé des pains originaux et innovateurs, comme un pain avec de la bière et un pain violet contenant de la zizanie (riz sauvage).

Le cannapain contient 15% de cannabis.
(Crédit: Charly Lowy/via JTA)

L’histoire de sa famille est aussi une histoire de succès, malgré l’adversité, que l’on retrouve chez de nombreux Juifs européens. Son défunt père, Otto, a fui en Belgique depuis son Autriche natale, quand elle a été annexée par l’Allemagne nazie en 1938. Après que les Nazis ont envahi la Belgique en 1940, Otto est entré en clandestinité. C’est pendant cette période, la plus dangereuse de sa vie, qu’il a rencontré sa femme Hania, une immigrante juive de Pologne. Ils se sont mariés en 1942 et ont eu trois enfants. Charly est le plus jeune.

Quand Otto est décédé en 1980, Charly, qui étudiait alors les sciences politiques, a repris la boulangerie et a largement développé l’entreprise que son père avait fondée en 1947.

A l’époque, la devise de la boulangerie était : « Un pain c’est tout ».

Plus maintenant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...