Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Un fils soupçonné d’avoir poignardé à mort sa mère à Arad

Le suspect se serait rendu à la police et pourrait être soumis à une évaluation psychologique

La police israélienne enquête sur la scène d'un crime le 2 juin 2021. Illustration (Crédit : Police israélienne)
La police israélienne enquête sur la scène d'un crime le 2 juin 2021. Illustration (Crédit : Police israélienne)

Un homme soupçonné d’avoir poignardé à mort sa mère dans la ville d’Arad, dans le sud du pays, a été arrêté, a indiqué la police mardi.

La police a dit avoir été alertée d’un incident dans un appartement situé rue Yehuda, où les agents ont découvert la femme, âgée de 57 ans, et ont appelé les secouristes.

Le service d’urgence Magen David Adom a déclaré que la femme ne présentait plus de signes vitaux et que son décès a été prononcé sur place.

Le suspect, âgé d’une vingtaine d’années, s’est rendu au poste de police et a confessé qu’il avait poignardé sa mère, selon Ynet.

La police devrait demander qu’il soit placé en garde à vue et qu’une évaluation psychologique soit effectuée.

Un voisin a déclaré à Ynet que le fils « est complètement fou » et « crie beaucoup ».

Une autre voisine a déclaré que le fils frappait parfois à sa porte pour demander de l’argent, mais qu’elle n’avait entendu aucune agitation au moment du meurtre.

Ce meurtre porte à 15 le nombre de femmes assassinées dans des affaires de violence domestique en Israël depuis le début de l’année, selon les données recensées par le Israel Women’s Network.

Ces derniers mois, les militants des droits de la femme ont exprimé leur inquiétude quant à l’impact que les changements intervenus dans des domaines clés de la politique gouvernementale pourraient avoir sur la sécurité des femmes. Ils ont notamment condamné la décision prise en février par le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, de réduire le financement des programmes de sécurité du Forum Michal Sela destinés aux femmes exposées à la violence domestique.

Elles ont également averti que le récent assouplissement des restrictions sur les armes à feu pourrait exacerber les violences subies par les femmes, en particulier celles qui se trouvent dans des situations violentes ou dangereuses.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.