Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Un homme d’une soixantaine d’années tué par balle à Ramle

Le tireur s'est enfui après avoir tiré sur la victime rue Hadar ; 81e homicide de l’année dans la communauté arabe

Illustration : La police israélienne sur la scène d'un crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : La police israélienne sur la scène d'un crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)

La police israélienne a annoncé mardi matin qu’un homme avait été tué par balle dans le centre-ville de Ramle, alors que la vague lancinante de crimes violents dans les communautés arabes israéliennes se poursuit.

L’homme, âgé d’une soixantaine d’années, a été déclaré mort par les secouristes qui sont arrivés sur les lieux rue Hadar. Selon les médias israéliens, il était membre de la communauté arabe de la ville mixte.

La police a déclaré que des équipes médico-légales travaillaient à la collecte de preuves et que des agents quadrillaient la zone pour tenter de retrouver le tireur, qui a pris la fuite.

Le motif de la fusillade n’est pas encore connu.

Le service d’urgence United Hatzalah a déclaré que les secouristes ont trouvé l’homme sans aucun signe de vie et l’ont rapidement déclaré mort « en raison de la nature des blessures graves qu’il a subies ».

Selon The Abraham Initiatives, un groupe qui fait campagne contre la violence, 81 Arabes ont été tués dans des circonstances violentes depuis le début de l’année, soit une augmentation considérable par rapport aux 30 victimes recensées à la même période l’année dernière.

La grande majorité des meurtres ont été causés par des tirs d’armes à feu et six des victimes étaient des femmes, selon les chiffres du groupe.

Au niveau national, plus de 91 meurtres présumés ont été commis depuis le début de l’année 2023, soit plus du double du taux de l’année dernière, qui était lui-même plus élevé que les années précédentes.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, un député d’extrême-droite qui a fait campagne en promettant de renforcer la sécurité publique, est resté largement silencieux sur la montée en flèche de la vague de criminalité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.