Rechercher

Un incendie dans l’usine Strauss fermée suite à une contamination à la salmonelle

Le feu qui s'est déclaré dans l'usine Strauss-Elite s’est limité à une salle de formation et il a été éteint par les pompiers ; aucun blessé n'est à déplorer

Vue de l’usine de confiseries Strauss Elit à Nof Hagalil, Nord d’Israël, le 28 avril 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)
Vue de l’usine de confiseries Strauss Elit à Nof Hagalil, Nord d’Israël, le 28 avril 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Un incendie s’est déclaré lundi soir dans l’usine Elite du groupe Strauss à Nof Hagalil, site d’une contamination à la salmonelle qui avait entraîné un rappel en masse des produits qui y ont été fabriqués.

Les pompiers ont éteint l’incendie et aucun blessé n’a été signalé dans le sillage du sinistre. Strauss a informé la chaîne publique Kan que l’incendie s’était limité à une salle de formation et que les zones de production avaient été épargnées.

L’usine est fermée depuis jeudi, date à laquelle le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, avait annoncé l’arrêt total de ses activités pendant les trois prochains mois, le temps que l’entreprise enquête sur son problème de contamination à la salmonelle.

Le géant de l’agroalimentaire est actuellement aux prises avec cette contamination, qui a entraîné le rappel de tous les produits de confiserie fabriqués dans l’usine de Nof Hagalil. Il s’agirait du plus grand rappel en son genre de toute l’histoire d’Israël.

Un rapport du ministère de la Santé publié dimanche a critiqué le groupe Strauss pour une série d’omissions et de défaillances qui, selon lui, ont conduit à cette contamination à la salmonelle dans ses produits. Selon le ministère, sur les 300 échantillons prélevés à ce jour dans l’usine en question, une trentaine sont revenus positifs, montrant des traces de salmonelle.

Dans son rapport de dimanche, le ministère de la Santé a cité une série de problèmes qu’il a imputés à Strauss – avec notamment des travaux de construction entrepris dans l’usine sans se préoccuper de leurs effets sur la production, la présence de pigeons dans l’usine qui pourrait aussi avoir joué un rôle, un poste de directeur de la sécurité alimentaire vacant et de mauvaises conditions de décongélation des graisses laitières utilisées dans la production de chocolat.

Ofra Strauss, présidente du Groupe Strauss, prend la parole lors d’une conférence de presse, dans les bureaux principaux de Strauss à Petah Tikva, le 28 avril 2022. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Dans sa première réaction suite à l’incident, la présidente de Strauss, Ofra Strauss, s’est excusée jeudi pour « le désarroi » causé par l’entreprise.

« [Je suis] ici pour dire au nom de la société aussi clairement que possible : je m’excuse de vous avoir déçu. Je suis désolée pour le désarroi que nous vous avons causé », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse en compagnie d’autres responsables du groupe.

Strauss a essuyé les critiques pour avoir attendu une semaine avant d’informer le public des premiers résultats de laboratoire concernant la présence de salmonelles, mais le ministère de la Santé a défendu la société à cet égard, affirmant qu’elle avait suivi toutes les directives en vigueur lors des tests.

Les clients ayant des articles qui pourraient contenir la bactérie peuvent contacter Strauss sur son site Web ou par l’intermédiaire du service clientèle au numéro *6860. L’entreprise a promis de rembourser les consommateurs au double du prix d’achat des produits concernés tout en admettant que son service clientèle subissait actuellement d’importants retards.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...