Un soldat syrien aurait été tué par une riposte israélienne sur le Golan
Rechercher

Un soldat syrien aurait été tué par une riposte israélienne sur le Golan

Des groupes syriens des droits de l’Homme et le Hezbollah déclarent que plusieurs soldats syriens ont été blessés par des tirs israéliens

Sur le plateau du Golan, des colonnes de fumée s'échappent du village syrien de Qouneitra à la suite d'une explosion lors des combats entre les forces loyales au président syrien Bashar el-Assad et les rebelles, près de la frontière de Qouneitra, le 31 août 2014. Illustration. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
Sur le plateau du Golan, des colonnes de fumée s'échappent du village syrien de Qouneitra à la suite d'une explosion lors des combats entre les forces loyales au président syrien Bashar el-Assad et les rebelles, près de la frontière de Qouneitra, le 31 août 2014. Illustration. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

Un groupe recensant le nombre de victimes de la guerre civile syrienne a annoncé samedi qu’au moins un soldat syrien a été tué par des projectiles tirés depuis un avion israélien opérant sur le plateau du Golan.

Selon le rapport de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) basé à Londres, un avion israélien a attaqué des positions d’artillerie contrôlées par l’armée du Président Bashar el-Assad en réponse à un incident survenu plus tôt samedi au cours duquel deux tirs de mortier ont visé le territoire israélien.

Au moins un soldat a été tué dans l’attaque et plusieurs autres blessés, selon l’OSDH. Les attaques ont eu lieu à Quneitra, une ville qui a été détruite et abandonnée lors de la guerre de Kippour en 1973, et qui sert d’avant-poste à l’armée syrienne.

Selon Walla, le soldat a été identifié comme Muhammad Hassan a-Sid par des Syriens utilisant des réseaux sociaux, et sa photo a été publiée sur des sites d’information.

La fumée monte sur le plateau du Golan, après deux tirs de mortiers venus de Syrie, déchirée par la guerre civile, le 28 avril 2015. (Crédit : AFP/Jalaa Marey)
La fumée monte sur le plateau du Golan, après deux tirs de mortiers venus de Syrie, déchirée par la guerre civile, le 28 avril 2015. (Crédit : AFP/Jalaa Marey)

Un communiqué accusant Israël d’avoir tué le soldat a également été publié par le Hezbollah. Le communiqué précisait qu’un drone israélien a attaqué la cible à Khan Arnabe, un village syrien à proximité de Quneitra, à l’est par rapport au centre du Golan syrien.

L’armée israélienne n’a pas commenté les articles syriens et libanais, mais elle maintient une politique régulière de riposte contre l’armée syrienne en cas de tirs sur le territoire israélien.

Des responsables ont déclaré à la Deuxième chaîne que les projectiles n’auraient probablement pas frappé le territoire israélien. Le Dôme de Fer a néanmoins été activé afin d’envoyer un message à la fois aux Israéliens et aux Syriens, l’armée israélienne défendra son territoire en cas de tirs transfrontaliers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...