Un village palestinien ciblé dans une attaque de « vengeance »
Rechercher

Un village palestinien ciblé dans une attaque de « vengeance »

300 pieds de vigne ont été coupés à al-Khader et la phrase "Stop à la terreur agricole" a été taguée en hébreu

Jacob Magid est le correspondant implantations du Times of Israël

Des vignes coupées dans un crime de haine apparent dans le village palestinien d'al-Khader, le 5 juillet 2018. (Crédit : Islam Jabbar)
Des vignes coupées dans un crime de haine apparent dans le village palestinien d'al-Khader, le 5 juillet 2018. (Crédit : Islam Jabbar)

La police a ouvert une enquête pour ce qui semble être une attaque de vengeance contre le village palestinien d’al-Khader où environ 300 pieds de vigne ont été coupés et des slogans en hébreu ont été peints à la bombe jeudi.

On pouvait voir, sur les photos du vignoble, les mots « vengeance » et « stop à la terreur agricole » tagués sur des pancartes en bois posées au sol. Le dernier message faisait référence à un nombre d’incidents au cours des mois récents où des fermiers des implantations ont vu leurs champs ciblés par des actes de vandalisme qu’ils ont attribué aux Palestiniens. Pourtant, la majorité des attaques recensées en Cisjordanie ces derniers mois visaient des Palestiniens.

La semaine dernière, dans la ville palestinienne d’Urif en Cisjordanie, des slogans haineux en hébreu ont été peints sur plusieurs bâtiments et les pneus de deux voiture ont été crevés.

On pouvait lire, dans les phrases taguées, « des ennemis vivent ici. Expulsez-les ou tuez-les », et « les Juifs ne resteront pas silencieux », accompagnées d’un passage biblique sur le vengeance.

L’incident est intervenu deux jours après qu’une attaque du même type s’est produite dans le village palestinien voisin de Burqa, où des vandales ont coupé des dizaines de pieds de vigne et des figuiers.

Les phrases en hébreu « Stop au terrorisme agricole » et « Nous irons dans chaque endroit » étaient écrites au spray sur le route d’accès à proximité de l’entrée de la ville.

La police a ouvert des enquêtes sur les deux incidents, mais aucune arrestation n’a été effectuée.

“Vengeance” peint sur les lieux d’un crime de haine apparent dans le village palestinien d’al-Khader, le 5 juillet 2018. (Crédit : Islam Jabbar)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...