Rechercher

Une fête judéo-arabe marque la simultanéité de Pessah et du Ramadan

Arabes et Juifs se sont réunis à Beer Sheva pour l'Iftar et la Mimouna afin de marquer leur appartenance à une société et une culture communes

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Une célébration conjointe de l'Iftar et de la Mimouna à Beer Sheva le 23 avril 2022. (Crédit : Autorisation Hagar)
Une célébration conjointe de l'Iftar et de la Mimouna à Beer Sheva le 23 avril 2022. (Crédit : Autorisation Hagar)

Alors que Pessah et le Ramadan ont eu lieu simultanément la semaine dernière, une communauté d’Arabes et de Juifs de Beer Sheva a célébré l’événement par un Iftar et une Mimouna conjoints, combinant les fêtes qui marquent la fin du jeûne quotidien du Ramadan et la célébration juive marocaine traditionnelle à la fin de Pessah.

Plus de 300 personnes ont participé à l’événement qui s’est déroulé samedi soir à la gare historique turque de Beer Sheva, au cours duquel elles ont mangé les sucreries traditionnellement servies pour le Ramadan et la Mimouna – les katayefs, des galettes arabes farcies et frites, et les moufleta, des crêpes marocaines.

« C’est une occasion incroyable de réunir Pessah et le Ramadan, a déclaré Sam Shube, directeur exécutif de l’association Hagar, ajoutant que Pessah et le Ramadan – qui se déplace dans le calendrier chaque année – ne tombent en même temps que deux fois tous les 40 ans.

L’association Hagar gère une école bilingue à Beer Sheva, qui accueille quelque 360 enfants juifs et arabes de la maternelle à la sixième année ; le seul mouvement scout juif arabe intégré d’Israël ; et le centre Thaqafat, une plateforme d’activités culturelles juives et arabes partagées dans le Neguev.

La soirée a commencé avec le repas de l’Iftar pour rompre le jeûne du Ramadan, suivi d’une cérémonie de la Havdalah pour conclure le Shabbat, de chants et d’histoires de la Mimouna par le musicien David Peretz – un leader de la scène musicale rock alternative du sud d’Israël – ainsi que d’activités familiales.

L’événement faisait partie d’une initiative plus large d’événements culturels organisés par l’association Hagar, avec Eshel Avraham, une congrégation juive conservatrice de Beer Sheva, et Desert Stars, une organisation qui développe le leadership des jeunes Bédouins dans le Neguev.

Le chanteur David Peretz lors d’un Iftar/Mimouna à Beersheva le 23 avril 2022. (Crédit : Autorisation Hagar)

« Nous essayons de nous étendre à l’éducation informelle, d’intégrer les gens en dehors du travail et de l’école », a déclaré Shube, qui a récemment aidé à organiser un concert dans la nouvelle salle dans la ville bédouine de Rahat. « Maintenant, plus que jamais, alors que le terrorisme et le racisme menacent de déchirer la société israélienne, c’est le moment de faire valoir la société partagée, la citoyenneté commune et les liens culturels qui unissent Juifs et Arabes au Neguev. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...