Université de Californie : tensions entre pro-Israéliens et pro-Palestiniens
Rechercher

Université de Californie : tensions entre pro-Israéliens et pro-Palestiniens

Une altercation a reporté le vote d'une résolution condamnant l'exposition d'un groupe d'étudiants pro-palestiniens avec des photos de terroristes décrits comme des "héros"

L'Université de Californie, Berkeley. (Charlie Nguyen/Flickr, CC BY 2.0 via JTA)
L'Université de Californie, Berkeley. (Charlie Nguyen/Flickr, CC BY 2.0 via JTA)

JTA – Le vote d’une résolution condamnant la manifestation d’un groupe d’étudiants pro-palestiniens à l’Université de Californie, Berkeley, par un comité directeur étudiant a été reporté après des échauffourées entre des membres du groupe et des étudiants pro-Israël.

Le Comité sénatorial universitaire et des affaires extérieures des étudiants associés de l’Université de Californie [The Associated Students of the University of California Senate’s University and External Affairs Committee] se sont réunis mardi soir pour discuter de la résolution de l’étudiant Milton Zerman intitulée « Condamnation de Bears for Palestine pour leur exposition dans l’Eshleman Hall glorifiant les terroristes les plus violents », [Condemning Bears for Palestine for Their Display in Eshleman Hall Glorifying Violent Terrorists]

L’exposition présentait des photos de ce que le groupe appelait les « leaders palestiniens » Fatima Bernawi, Rasmea Odeh et Leila Khaled, qui ont toutes été condamnées pour avoir mené attaques terroristes en Israël. La résolution demande à Bears for Palestine de « modifier de manière significative » ou de supprimer ces photos.

La réunion a été transférée dans un lieu plus grand pour accueillir les 110 étudiants qui se sont inscrits pour commenter et observer, a rapporté le journal étudiant The Daily Californian.

Les étudiants pro-palestiniens et pro-Israël se sont affrontés pendant les débats.

La commission a ajourné la réunion plus tôt que prévu sans être arrivée au terme de la liste des orateurs, complété l’ordre du jour ou voté sur des projets de loi suite à une dispute entre les membres pro-palestiniens dans la foule et Zerman, selon le journal.

« Hier, ce n’était pas seulement un harcèlement [à l’encontre] des étudiants palestiniens. Chaque groupe marginalisé sur ce campus a été menacé, et l’ASUC [Associated Students of the University of California] a choisi d’ajourner la réunion avant que chacune de ces menaces ne soit prise en compte », a publié Bears for Palestine sur Facebook. « L’anxiété est grande parmi tous les étudiants palestiniens et leurs alliés sur le campus, mais nous savons que la journée d’hier a été une victoire pour nous ».

Sur sa page Facebook, « Tikvah : Students for Israel » a fait savoir que « les étudiants juifs ont été à plusieurs reprises harcelés, chahutés et menacés de violences physiques … Les étudiants juifs ne devraient jamais se sentir menacés et ne devraient JAMAIS craindre pour leur sécurité lorsqu’ils sont sur le campus ».

La commission parlementaire votera la semaine prochaine sur la résolution.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...