« Vous avez illuminé Israël » : Edelstein félicite les nominés de Yom HaAtzmaout
Rechercher

« Vous avez illuminé Israël » : Edelstein félicite les nominés de Yom HaAtzmaout

Des héros de guerre, des artistes et des innovateurs en haute technologie sont parmi les lauréats de cette année ; le Premier ministre était absent de la réception de la Knesset

Les « allumeurs de torche » de la 70e fête de l'indépendance d'Israël lors d'une réception organisée par le président de la Knesset Yuli Edelstein (au premier rang) à Jérusalem, le 15 avril 2018 (Yitzhak Harari / Knesset)
Les « allumeurs de torche » de la 70e fête de l'indépendance d'Israël lors d'une réception organisée par le président de la Knesset Yuli Edelstein (au premier rang) à Jérusalem, le 15 avril 2018 (Yitzhak Harari / Knesset)

Le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a accueilli dimanche les personnalités exceptionnelles choisies pour allumer des torches lors de la cérémonie du 70e anniversaire de l’Indépendance d’Israël, leur affirmant que leurs contributions à Israël continueraient de briller pendant de nombreuses années.

« Vous avez allumé des torches depuis de nombreuses années, dans vos vies… Dans vos chansons, dans vos découvertes, dans vos vies, vous avez illuminé l’Etat d’Israël d’une grande lumière qui brûlera pendant de nombreuses années encore, après que les flambeaux de la cérémonie auront été éteints », a déclaré Edelstein aux invités lors d’une réception spéciale à la Knesset.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui s’apprête à allumer un flambeau au nom de tous les gouvernements d’Israël depuis la fondation de l’Etat à la suite d’un accord de compromis conclu avec Edelstein la semaine dernière, s’est fait remarquer par son absence. Edelstein avait d’abord rejeté l’insistance du Premier ministre à prendre la parole lors de l’événement, expliquant que la cérémonie n’était pas politique, mais a finalement accepté que Netanyahu prononce une brève allocution en tant qu’allumeur de torche.

Les torches, qui sont normalement au nombre de 12, sont traditionnellement portées par des personnalités sélectionnées pour leur contribution exceptionnelle à la société israélienne. Elles sont considérées comme l’un des plus grands honneurs d’Israël. Cette année, il y en aura 13, y compris celle du Premier ministre.

L’auteur-compositeur-interprète Shlomo Artzi devra allumer un flambeau. « Dans son style unique, Artzi exprime l’expérience de la vie israélienne dans ses chansons, ses écrits et ses émissions de radio », a déclaré la ministre de la Culture Miri Regev, qui a également assisté à la réception de la Knesset dimanche.

Le chanteur israélien Shlomo Artzi se produit au Park Hayarkon, à Tel Aviv, le 2 juillet 2015 (Moshe Shai / FLASH90)

Artzi a déclaré qu’il était « très honoré » d’avoir été choisi, mais a regretté que « mes parents et mes sœurs [décédés] ne pourront pas partager ce moment avec moi ».

L’actrice Leah Koenig, 89 ans, allumera également une torche. « Koenig est devenue l’un des symboles du théâtre national Habima où elle a joué de nombreux rôles principaux », a déclaré Regev.

Le général (réserviste) Yeshayahu Gavish, président de l’association Palmach Veterans, âgé de 93 ans, allumera lui aussi un flambeau. « Gavish était parmi ceux qui ont planifié la campagne du Sinaï et servi comme commandant du Commandement du Sud durant ses victoires glorieuses dans la guerre des Six Jours », a déclaré le comité de sélection.

Noam Gershony, médaillé d’or des Jeux paralympiques de Londres en 2012, avec le président Shimon Peres et le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une cérémonie de bienvenue à la résidence présidentielle de Jérusalem, le 11 septembre 2012 (Miriam Alster / FLASH90)

Le capitaine (réserviste) Noam Gershony, médaillé d’or paralympique, a été choisi par le comité pour allumer une torche. Il a été blessé après que l’hélicoptère qu’il pilotait est entré en collision avec un autre hélicoptère durant la Seconde Guerre du Liban, tuant son copilote. Il se déplace depuis dans un fauteuil roulant.

Il a remporté la médaille d’or aux Jeux paralympiques d’été de Londres en 2012 en tennis simple et a partagé une médaille de bronze en tennis double. « Gershony exprime l’héritage des soldats de Tsahal handicapés et blessés qui payent fièrement et courageusement le prix de la renaissance de l’Etat sur leurs corps », a déclaré le comité.

Racheli Ganot, PDG de Rachip, une entreprise de haute technologie qui intègre les femmes ultra-orthodoxes dans la population active, a également été choisie pour allumer un flambeau.

Comédien d’origine marocaine, acteur de cinéma et réalisateur, Ze’ev Revach, 78 ans, a été sélectionné pour allumer une torche. « Dans sa manière artistique unique, il a créé un espace multicolore dans la réalité israélienne, en utilisant le rire et l’émotion », a déclaré le comité.

L’expert biblique et linguiste Avshalom Kor, 68 ans, allumera une torche. « Il a écrit de nombreux livres, animé d’innombrables programmes de radio et de télévision, des quiz et des pièces de théâtre consacrées à la langue hébraïque », a déclaré le comité. « Il a renouvelé l’héritage de la langue hébraïque et est devenu un symbole de la connexion de la langue à ses origines anciennes. »

Margalit Zinati, seule résidente juive du village druze de Peki’in en Galilée, avec une pierre calcaire de 1 800 ans portant deux inscriptions hébraïques découvertes en février 2017 (Ritvo, avec la permission de Beit Zinati)

Margalit Zinati, l’unique résidente juive de 86 ans du village druze de Peki’in en Galilée, allumera une torche. Sa famille a vécu pendant des siècles à Peki’in et elle s’occupe de la synagogue de la ville, qui contient des pierres du Second Temple.

« Tout au long de sa vie, elle a travaillé à la préservation de l’ancienne synagogue de Peki’in et à la transmission de l’histoire de Peki’in et de sa famille aux générations futures », a déclaré le comité.

Le cheikh Mowafak Tarif, chef spirituel de la communauté druze d’Israël, doit allumer une torche. Résident du village de Julis, dans le nord du pays, sa famille dirige la communauté druze locale depuis 1753. Il a conduit sa communauté « dans une période de défis, tout en essayant constamment de préserver son patrimoine unique en s’adaptant aux temps changeants », a affirmé le comité.

« Le cheikh Tarif est une personnalité centrale dans le dialogue interreligieux en Israël et travaille sans relâche afin de construire un pont de tolérance et de compréhension entre les membres des différentes religions et cultures. »

Le chef spirituel de la communauté druze en Israël, le Cheikh Moafaq Tarif, le 20 octobre 2013 (Mark Neyman / GPO / FLASH90)

Marcelle Machluf, une ingénieur biotechnologiste diplômée de l’université Technion de Haïfa, a été sélectionnée pour allumer un flambeau. « Ses recherches innovantes ont conduit à de nombreuses percées, qui ont permis un traitement plus précis et ciblé du cancer sans nuire aux cellules saines », a déclaré le comité.

Le mathématicien Aviezri Fraenkel, 88 ans, qui a reçu en 2007 le prix Israël pour son travail sur la théorie des jeux combinatoires, allumera un flambeau. En 2014, l’un de ses petits-fils, Naftali Fraenkel, a été kidnappé et assassiné par des terroristes du Hamas.

L’écolière de 15 ans, May Korman, atteinte d’une déficience auditive, qui a breveté une idée pour empêcher les enfants d’être oubliés dans les voitures, allumera elle-aussi une torche.

Il avait été initialement annoncé que le président hondurien Juan Orlando Hernandez assisterait à l’événement et allumerait une torche, mais il a finalement décidé de ne pas venir, suite au tollé suscité après avoir été accusé de ne pas respecter les droits de l’homme.

Il manquera également à l’événement de cette année une torche issue de la diaspora, une tradition initiée l’année dernière.

Le grand réalisateur américain Steven Spielberg a été approché pour allumer le flambeau de la diaspora lors de la cérémonie du Jour de l’Indépendance d’Israël, mais il a refusé cet honneur en raison d’engagements antérieurs.

La star de « Big Bang Theory » Mayim Bialik, qui avait même publiquement exprimé son souhait d’être nominée et a demandé à ses fans Facebook de l’aider, a également été contrainte de refuser l’offre car l’invitation d’Israël a été lancée trop tard.

Plusieurs autres noms ont également été considérés et approuvés – parmi eux l’actrice et chanteuse Barbara Streisand, la philanthrope Lynn Schusterman et l’ancien rabbin britannique Jonathan Sacks – mais le comité a finalement décidé de ne pas faire appel à un représentant de la diaspora cette année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...