Israël en guerre - Jour 251

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Yarin EfraÏm, 24 ans : un altruiste au grand sourire inoubliable

Assassiné par le Hamas lors du festival de musique Supernova le 7 octobre

Yarin Efraim (Crédit : Autorisation)
Yarin Efraim (Crédit : Autorisation)

Yarin EfraÏm, 24 ans, originaire de Petah Tikva, a été assassiné par des terroristes du groupe palestinien du Hamas au festival de musique Supernova le 7 octobre.

Avec Eden Ohayon et Orel Abohatzaira, Yarin tenait le bar du festival. Il a été tué alors qu’il tentait de s’enfuir après avoir aidé d’autres personnes. L’une des serveuses qui a réussi à s’échapper a raconté ultérieurement que Yarin l’avait sauvée en lui disant de se cacher dans sa voiture.

Sa mère, Orli, a confié à la Quatorzième chaîne que lorsque l’attaque a commencé ce matin-là, il lui a caché qu’ils étaient attaqués par des terroristes pour ne pas l’inquiéter. Sa famille l’a cherché jusqu’à ce qu’elle soit informée, le lundi 9 octobre, qu’il avait été assassiné.

Il laisse derrière lui ses parents, son frère Eliran et sa sœur Saraï.

Sur une page Instagram créée en mémoire de Yarin, Orly a écrit qu’il était attentionné et qu’il pensait toujours aux autres avant lui-même.

« Ta générosité était sans limite et ton amour infini », a-t-elle écrit, ajoutant qu’il avait un « sourire inoubliable dont tout le monde parlait ».

Elle a ajouté que Yarin les appelait, elle et son père Zion, tous les après-midi pour leur demander comment se passait leur journée de travail, et qu’il était « le meilleur oncle que l’on puisse demander » pour ses nièces et ses neveux.

« Tu étais un petit coquin qui nous rendait la vie belle et pleine de joie, de bonheur, de rires et d’absurdités », a-t-elle écrit.

« Tu as fait battre mon cœur, et maintenant il est immobile, mais je sais que tu voudrais que je continue à sourire, à vivre et à faire face. Tu voudrais que je sois forte, et même si tu étais ma force, je te promets d’essayer ».

Saraï, la sœur aînée de Yarin, a partagé son éloge funèbre de Yarin et a écrit qu’il avait été le fils parfait pour leurs parents, prenant toujours soin d’eux et s’assurant constamment de les aider lorsqu’ils en avaient besoin.

« Mon petit frère était le cadeau que j’ai reçu pour mon neuvième anniversaire, le plus beau cadeau de ma vie. J’ai été si heureuse de fêter nos anniversaires ensemble pendant 24 ans », a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle ne pourrait plus jamais célébrer leur anniversaire commun.

Elle a également déclaré au projet commémoratif « Bring Them Light » du 7 octobre que Yarin avait une belle voix et qu’il aimait chanter et jouer de la guitare.

Sa petite amie, Tehilla, a écrit que Yarin avait « le plus beau sourire du monde » et qu’il faisait toujours tout ce qu’il pouvait pour la faire sourire.

« Tu as dit à tout le monde que tu voulais m’épouser et que je deviendrais la mère de tes enfants. Tu as promis que nous serions ensemble pour toujours. Qui aurait cru que cette éternité serait si courte ? », a-t-elle écrit.

« Je veux juste que tu me serres encore dans tes bras, que tu m’embrasses une dernière fois, que tu me fasses encore quelques blagues, que tu me taquines encore un peu. »

La sœur de Tehilla, Tiferet, a remercié Yarin d’avoir apporté à sa sœur une relation « pleine de chaleur, de respect, d’amour profond, de rire, d’amusement et de générosité inégalée ».

Elle a ajouté que depuis les trois ans qu’il sortait avec Tehilla, Yarin était devenu un membre de leur famille et qu’il était comme un oncle pour ses enfants.

Lior, une amie d’enfance de Yarin, a partagé un souvenir de la maternelle où il se tenait sur une balançoire et chantait haut et fort « I save girls » (Je sauve les filles).

« J’ai récemment appris que Yarin avait sauvé des gens au festival de musique Supernova et qu’il ne s’était pas enfui, et cela m’a semblé logique », a-t-elle écrit. « Il a grandi pour devenir exactement comme il était dans mes souvenirs. Dès son plus jeune âge, il savait que sa vocation était de sauver les gens. »

De nombreux autres amis ont contribué à la page, décrivant un homme au grand sourire sur lequel ils pouvaient toujours compter pour s’amuser, mais aussi pour des conversations profondes.

Yarin travaillait pour une société de services de bar appelée Dream Bar avec Eden et Orel, qui ont été tués en même temps que lui.

De nombreux employés ont contribué à sa page Instagram en disant qu’ils étaient toujours heureux en apprenant qu’ils travailleraient avec lui et ont partagé des témoignages sur son enthousiasme à aider le personnel des événements où il travaillait, quoi qu’il arrive.

Quelques semaines après le 7 octobre, Dream Bar a annoncé un ensemble de cocktails spéciaux en mémoire de Yarin, Eden et Orel, reprenant chacune de leurs boissons préférées.

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.