Israël en guerre - Jour 237

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Eden Ohayon, 24 ans : La barmaid aux cheveux bouclés qui adorait faire la fête

Elle a été assassinée par le Hamas au festival de musique électronique Supernova le 7 octobre

Eden Ohayon. (Autorisation)
Eden Ohayon. (Autorisation)

Eden Ohayon, 24 ans, qui était originaire de Tirat Carmel, a été tuée par les terroristes du Hamas au festival de musique électronique Supernova, le 7 octobre.

Ohayon a été portée-disparue pendant trois jours avant que son corps sans vie soit retrouvé. Elle a été inhumée au cimetière Sde Yehoshua de Haïfa, le 10 octobre.

Elle était allée à la rave-party avec son cousin, Yarin Ephraim, qui travaillait avec elle au Cocktail Box, un service de bar intervenant lors d’événements privés, et elle tenait le bar avec son collègue Uriel Abuhatzira. Tous les trois ont été tués par les hommes armés.

Ohayon a laissé derrière elle sa mère, Iris Benhamo, et ses deux sœurs aînées, Ori et Omri.

Elle avait grandi à Haïfa et elle s’était installée à Tirat Carmel avec sa mère en 2021.

Pendant son service militaire, Ohayon avait commencé à travailler, à côté, au Dream Bar, une compagnie servant de l’alcool lors d’événements privés – d’abord en tant que serveuse puis, plus tard, en tant que gérante. Finalement, elle avait grimpé les échelons et elle avait fini par créer le Cocktail Box by Dream Bar avec Abuhatzira et Ephraim.

עדן ( דונה) מתנה שקיבלנו, אישה מיוחדת , היית טובה בכל דבר שעשית, כל דבר שנגעת בו היה מושלם , נכחת בכל מקום , אחריות…

Posted by Eyal Ben Dahan on Friday, October 20, 2023

Son patron et ami, Eyal Ben Dahan, a écrit un éloge funèbre de la défunte sur Facebook, saluant sa générosité et son professionnalisme.

« Merci pour avoir été à nos côtés : merci pour avoir fait partie de ma famille. Dirigez le monde de là-haut comme vous seuls saviez le faire », a écrit Ben Dahan.

Lian Margi, l’amie d’Ohayon, a raconté à un journal local de Haïfa que la jeune femme adorait faire la fête et qu’elle publiait souvent des photos de ses aventures sur Instagram.

Elle avait même publié des clichés de la rave-party sur sa page, quelques heures seulement avant le massacre.

« Elle était la plus belle personne du monde », a dit Margi. « Et elle était la personne le plus sociable du monde, aussi. Elle était la personne la plus heureuse du monde. Elle n’a jamais arrêté de rire jusqu’au dernier moment. Elle avait un amour de la vie incroyable ».

Un autre ami, Daniel Mozer, a écrit un post en mémoire d’Ohayon sur Instagram.

« Tu seras toujours dans mon cœur, mon Eden, avec tes boucles et tes yeux bleus qui capturaient le monde entier », a-t-il écrit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.