Deux Juifs français ont été envoyés en prison pour avoir poser une bombe en 2012 sous la voiture d’un journaliste antisioniste à Paris.

Les deux hommes, identifiés uniquement par leur noms de famille, Bismuth et Benhamou, ont été condamnés respectivement le 20 juin par un juge du tribunal correctionnel de Versailles à six mois et à 10 mois de prison, selon l’Agence Infos Libre.

Les deux hommes, âgés d’une vingtaine d’années, faisaient partie d’un gang composée de quatre personnes. La police en a arrêté deux en 2012 les soupçonnant d’avoir placé un engin explosif improvisé dans la voiture de Jonathan Moadab, un journaliste de l’Agence Infos Libre qui est aussi un militant antisioniste.

Selon Moadab, les quatre sont membres de la branche française de la Ligue de Défense juive, un mouvement classé comme terroriste aux Etats-Unis et en Israël.

Les deux autres membres du groupe sont mineurs selon les autorités françaises.

La Ligue de Défense juive a été impliquée dans un certain nombre d’incidents violents en France, jugés comme être des représailles aux attaques fréquentes contre les Juifs vivant dans l’Hexagone.