WASHINGTON (JTA) – L’AIPAC affirme que l’administration Obama colporte des inexactitudes au sujet de l’opposition du lobby pro-Israël à l’accord nucléaire iranien.

Le président de l’AIPAC, Robert Cohen, a envoyé un courriel aux militants de l’organisation lundi avec un lien vers un article du New York Times de la semaine dernière sur des tensions entre le lobby et l’administration, déclarant qu’il contient « plusieurs inexactitudes résultant de déclarations de l’administration ».

Les faits de l’AIPAC, dit Cohen « sont bien étayés et précis ».

Le président Barack Obama a déclaré que les opposants ont colporté des déformations ou des omissions sur l’accord conclu le 14 juillet entre l’Iran et les six grandes puissances.

La filiale de l’AIPAC, Citizens for a Nuclear Free Iran [Citoyens pour un Iran non nucléaire] (CNFI), a diffusé une publicité télévisée sur le contenu de l’accord.

« Cette annonce n’isole pas le président de toute façon », dit Cohen.

Selon l’article du Times, lors d’une réunion la semaine dernière avec des dirigeants juifs, Obama a fait l’amalgame entre l’annonce du CNFI et d’autres annonces l’attaquant personnellement.

« Tout au long de cette campagne, l’AIPAC – avec notre organisation affiliée CNFI – a emprunté la voie noble, » écrit Cohen. « Je vous demande de nous rejoindre dans cet effort critique visant à maintenir le débat au niveau politique, et non personnel. »

Cohen souligne que l’AIPAC n’a pas pris position sur la guerre en Irak. Certains défenseurs de l’accord ont fait le lien entre l’AIPAC et la guerre irakienne sur les médias sociaux.

Le Congrès a jusqu’à la mi-septembre pour voter sur l’accord.