Le Hamas a appelé les Palestiniens à lancer des attentats de type ‘loup solitaire’ contre des soldats israéliens et des habitants des implantations en réponse à l’incendie criminel dans le village palestinien de Duma dans la nuit de jeudi à vendredi, dans lequel un bébé est mort et trois membres de sa famille ont été grièvement blessés.
 
Le porte-parole Husam Badran a qualifié l’attaque – dans laquelle deux maisons ont été incendiées en Cisjordanie et des graffitis en hébreu peints à la bombe sur les murs – d’ « atrocité israélienne impardonnable » méritant une « réaction exceptionnelle de notre peuple et de sa résistance. »

« Ce crime, » a poursuivi Badran selon le quotidien du Hamas al-Resalah, « fait des soldats de l’occupation et des colons une cible légitime pour la résistance partout et en toute condition. »

Le Hamas avait déjà appelé à une « Journée de la colère » pour vendredi. Il y a quelques jours le mouvement avait exhorté les Palestiniens de Cisjordanie à participer à des manifestations à la sortie des prières dans les mosquées « pour la défense de la mosquée al-Aqsa, » en réaction à la montée des tensions sur le mont du Temple entre Juifs et Musulmans.

Le porte-parole du Hamas, Husam Badran (Photo: Facebook)

Le porte-parole du Hamas, Husam Badran (Photo: Facebook)

Les funérailles de Ali Dawabsha de 18 mois devaient quitter l’hôpital Rafidia de Naplouse, en fin de matinée, avant les prières du vendredi.

Dans le même temps, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré qu’il demanderait à la Cour pénale internationale d’enquêter sur l’incendie criminel.

« Nous préparons immédiatement le dossier qui sera soumis à la CPI », a déclaré Abbas aux journalistes, tout en dénonçant les « crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis chaque jour par les Israéliens contre le peuple palestinien. »

Plus tôt dans la matinée, son porte-parole, Nabil Abou Roudeina, avait dit que le soutien du gouvernement israélien à la construction dans les implantations avait conduit à l’attaque, et a exhorté la communauté internationale à réagir.

Riyad al-Maliki (Crédit :  Issam Rimawi/Flash90)

Riyad al-Maliki (Crédit : Issam Rimawi/Flash90)

Le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki a appelé les Etats occidentaux à inclure les groupes pronant « le Prix à payer » et les « jeunes des collines » dans leurs listes d’organisations terroristes.

Il a également appelé la communauté internationale à restreindre les voyages des habitants juifs des implantations en dehors d’Israël et de les placer sur des listes noires.

« Ce dernier crime terroriste juif est un réflet clair de la politique d’incitation adoptée par le gouvernement israélien et ses divers éléments contre l’existence des Palestiniens, » a-t-il affirmé.

Cependant Badran, le porte-parole du Hamas, a exhorté les membres du Fatah de Mahmoud Abbas à prendre des mesures, plutôt que de se contenter de condamnations verbales.

« A nos frères du Fatah en Cisjordanie, » a-t-il sur Facebook vendredi matin, « les circonstances vous permettent d’effectuer un acte de résistance de qualité. Les crimes de l’occupation n’épargnent personne. Un de vos nobles hommes nous rendra-t-il fiers ?  »

Marissa Newman, l’AFP ont contribué à cet article.