Après avoir été reportées à deux reprises à cause des tirs continus de roquettes de Gaza, les dates du festival de musique pop Briza ont été annoncées. Il se tiendra du 24 au 30 août prochain.

« Cela peut paraître fou de rassembler des milliers de personnes à Ashkelon pour [le festival de] Briza », explique Efi Maimon, l’un des organisateurs, lundi. « Mais les gens ont besoin de ce festival. Les enfants du Sud n’ont pas profité de leur été ».

Le festival célèbre sa 23ème édition et durera deux jours de plus, souligne Maimon.

« Il faut que cela soit plus amusant cette année », a déclaré Maimon lors d’une conférence de presse qui s’est tenue en face de la plage presque vide d’Ashkelon. « Nous le devons aux soldats et à la population d’Ashkelon. Ils ont trop souffert ».

Les chanteurs pop israéliens Eyal Golan, Rita, Miri Mesika, Shiri Maimon, Moshe Ben Ari, Keren Peles, Shimon Bouskilla et le groupe de hip-hop Hadag Nahash sont au programme de ce festival.

Le festival de Briza se tiendra au parc national d’Ashkelon avec le soutien du ministère de la Culture et des Sports. Cela fait partie de la série de spectacles organisée par le ministère pour les résidents du Sud en juillet et en août.

Les soldats qui ont servi pendant l’opération Bordure protectrice pourront y assister gratuitement.

« Je viens à Briza pour prendre dans mes bras les gens du Sud et pour être pris leurs bras », confie Eyal Golan.

Golan, comme beaucoup d’autres, raconte que la plupart de ses spectacles ont été annulés, dont un près d’Ashdod.

La ville d’Ashkelon a beaucoup de potentiel, affirme le maire de la ville Itamar Shimoni, qui a insisté pour que le festival soit maintenu malgré le conflit. « A chaque fois qu’une guerre éclate, on se retrouve dix ans en arrière. Mais nous n’allons pas céder face au Hamas. Nous avons beaucoup de projets pour l’avenir et nous allons continuer à les mener à bien ».

Selon Gilad Oren, le directeur général d’Ashkelon Development Company, les commerces locaux ont fermé tout au long de l’été.

Il y avait 5 000 personnes au Festival Briza de l'année dernière, qui a également été tenu sous la menace de roquettes à partir de Gaza (Crédit photo: Edi Israël / flash 90)

Il y avait 5 000 personnes au Festival Briza de l’année dernière, qui a également été tenu sous la menace de roquettes à partir de Gaza (Crédit photo: Edi Israël / flash 90)

« Les propriétaires doivent payer des loyers, des impôts et des salaires. Et tout cela, sans clients », explique-t-il en montrant la salle de restauration où se tient la conférence de presse.

Annuler « un évènement aussi important que [le festival de] Briza serait une grande victoire pour le Hamas », ajoute-t-il. « Le festival, cette année, s’est transformé en une grande déclaration contre le Hamas ».

Le festival, où il y aura quotidiennement des concerts, va aussi mettre un place un centre de loisirs pour les adultes et les enfants, avec des attractions, des stands de ventes de T-shirts et des jeux adaptés pour les enfants en bas âge.

Le concert de Rita sera gratuit pour les résidents du Sud. Il coùtera 119 shekels pour les résidents israéliens.

Le concert d’Eyal Golan coûtera 69 shekels pour les résidents du Sud et 119 shekels pour les autres résidents.

Rendez-vous sur le site Internet Zappa pour plus d’informations sur les prix des billets.