BDS : Une chaîne allemande retire son parrainage au concert de Roger Waters
Rechercher

BDS : Une chaîne allemande retire son parrainage au concert de Roger Waters

WDR, qui, au début de l'année, avait refusé la diffusion d'un documentaire sur l'antisémitisme, explique qu'il ne s'impliquera pas dans le spectacle à Cologne de l'ancien leader des Pink Floyd, qui ne cesse de dégrader Israël

Le musicien Roger Waters joue durant sa tournée  Us + Them Tour au Staples Center le 20 juin 2017 à Los Angeles, en Californie (Crédit : Kevin Winter/Getty Images via JTA)
Le musicien Roger Waters joue durant sa tournée Us + Them Tour au Staples Center le 20 juin 2017 à Los Angeles, en Californie (Crédit : Kevin Winter/Getty Images via JTA)

La chaîne publique allemande Westdeutscher Rundfunk (WDR) a fait savoir dimanche qu’elle retirait son parrainage à un concert de Roger Waters après que des militants ont fait pression en faveur de l’annulation du spectacle en raison des positionnements anti-israéliens et antisémites de l’ancien leader du groupe Pink Floyd, selon des informations parues dans les médias allemands.

WDR a retiré son soutien au spectacle de Cologne – qui aura lieu le 11 juin 2018 – après qu’un résident local a lancé une pétition recommandant vivement à la chaîne de « ne pas soutenir avec l’argent public l’antisémite Roger Waters ».

Dans un courrier, le président de WDR, Tom Buhrow, a demandé à la communauté juive locale de considérer sa décision « comme un message personnel de confiance et de compréhension ».

Le bassiste et chanteur Roger Waters, fervent critique d’Israël, est connu pour harceler en public les artistes qui se rendent en Israël pour une visite ou pour un concert.

En 2013, l’ADL (Anti-Defamation League), qui avait dans le passé défendu Waters contre les accusations d’antisémitisme lancées à son encontre, avait reconnu que « les théories du complot antisémite » s’étaient « infiltrées dans la totalité » des points de vue exprimés par l’ancien homme fort des Pink Floyd.

Au début de l’année, WDR avait suscité la controverse en refusant de diffuser un documentaire sur l’antisémitisme en Europe dont la chaîne était commanditaire.

Intitulé « Choisis et exclus – la haine des Juifs en Europe », le documentaire réalisé par Joachim Schröder et Sophie Hafner avait été commandé et approuvé par WDR au nom de sa chaîne partenaire franco-allemande Arte. Arte avait toutefois refusé de diffuser le documentaire, accusant ses producteurs d’avoir violé les instructions données par la production en incluant notamment trop de séquences réalisées en Israël.

Selon le directeur des programmes d’Arte, Alain Le Diberder, cette couverture extensive d’Israël était hors-sujet dans un film consacré à l’antisémitisme européen.

Ce positionnement avait été ardemment contesté par les producteurs et un certain nombre de personnalités publiques –
parmi elles, des spécialistes, des politiciens et des auteurs – qui avaient demandé la diffusion du film, disant que cette couverture était nécessaire pour exposer le dénigrement systématique et antisémite d’Israël.

Certaines voix, notamment celle du rédacteur en chef de Bild, Julian Reichelt, avaient évoqué la possibilité que la non-diffusion du film résulte du fait que ses conclusions, qui attestaient d’un antisémitisme largement présent au sein de la société européenne, pourraient gêner certains.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...