La société high-tech américaine UST mondial envisage de créer un centre de développement en Israël qui permettra de former des milliers de personnes en matière de logiciels de cyber-sécurité, rapporte une vidéo du ministre de l’Économie Naftali Bennett postée sur sa page Facebook.

Bennett, qui était récemment à Washington pour participer au Forum Saban, a rencontré le CEO de UST Global, Sajan Pillai, qui a confirmé la volonté de son entreprise de lancer son activité en Israël au cours du premier trimestre 2015.

UST prévoit de former les habitants des villes périphériques ainsi que les ultra-orthodoxes à la production de logiciels de cyber-sécurité en seulement 90 jours.

A moyen terme, la société américaine souhaite former quelques 10 000 personnes. Concernant l’implantation géographique, le sud du pays aurait la préférence de UST. A moyen terme, la société pourrait devenir selon Haaretz, l’un des plus grands employeurs de haute technologie en Israël.

Pillai explique que la majorité des entreprises dans le monde considèrent la cyberdéfense comme l’un de leurs principaux problèmes. Selon le CEO de UST, « avec 40 % des sociétés de cyberdéfense en Israël, le pays concentre un vivier d’intelligences exceptionnel et peut bénéficier d’une capacité d’action gouvernementale rapide et efficace ».

UST est une société privée basée à San Francisco qui emploie quelque 18 000 personnes partout dans le monde. Les dirigeants de la société s’étaient rendu en Israël en août.

L’entreprise est spécialisée dans le domaine des technologies de l’information et intervient pour les multinationales dans les domaines de la santé, du commerce de détail, de la finance, de l’assurance, du transport, de la logistique et des médias.

Le ministre de l’Économie en poste jusqu’au 17 mars est un habitué de la communication économique offensive. Il y a deux semaines Bennett avait déjà posté une vidéo similaire en compagnie de Robin Li, PDG et fondateur de l’Internet géant chinois Baidu.