L’ambassadrice de France en Israël Hélène le Gal a reçu une délégation menée par Elie Barnavi, ancien ambassadeur d’Israël à Paris, le professeur Galia Golan, Susie Becher et Ilan Baruch également ancien ambassadeur d’Israël en Afrique du Sud tous trois membres de l’organisation Policy Working Group.

Tentant de faire entendre une voix contradictoire provenant d’Israël en amont de la Conférence de Paris, ils ont remis à l’ambassadrice une pétition signée par plus de 1 200 Israéliens soutenant l’initiative française pour la paix et la conférence de Paris du 15 janvier.

Le journal Haaretz a dévoilé en avance les conclusions de cette Conférence en publiant un mémo communiqué par un diplomate du Quai d’Orsay aux 70 parties présentes dimanche prochain.

A première vue, ce projet de conclusions est dans la parfaite continuité de la résolution 2334 adoptée au Conseil de sécurité de l’ONU, et n’apporte aucun élément supplémentaire pour promouvoir la paix entre deux Etats vivant côte-à-côte.