Les ventes des nanotechnologies Biotech de la start-up israélienne Lyotropic Delivery Systems (LDS) ont commencé aux États-Unis.

Le lancement commercial de son composé dérivé du cannabis, qui vise à soulager l’inflammation et la douleur, a été annoncé plus tôt ce mois-ci par LDS et la société américaine Ananda Scientific lors d’une conférence sur la marijuana organisée à Las Vegas.

La nouvelle technologie sur le cannabis de LDS augmente la quantité de cannabidiol (CBD) absorbée dans la circulation sanguine et est plus efficace que d’autres solutions disponibles, sans effet narcotique, a indiqué la compagnie.

LDS et Ananda Scientific, une société privée du Delaware qui produit et commercialise des produits à base de cannabis, a conclu un accord en 2015. Dans le cadre de l’accord, Ananda a acquis des droits pour la nanotechnologie de cannabinoïdes de LDS pour la mise au point de produits oraux à base de cannabidiol (CBD). Ananda Scientific a déclaré qu’il s’attendait à ce que les ventes du nouveau produit atteignent des millions de dollars aux États-Unis seulement dans la première année.

Les produits seront vendus en vente libre aux États-Unis car ils sont commercialisés comme un alicament – un dérivé de sources alimentaires avec des avantages pour la santé – et non pas comme un médicament. Ils sont basés sur une technologie développée par le professeur Nissim Garti de l’université hébraïque de Jérusalem et placé sous licence pour LDS par Yissum, la société de transfert de technologie de l’université hébraïque.

Le CBD est un antioxydant non psycho-actif extrait de la plante de cannabis qui gagne rapidement en importance en raison de ses nombreux avantages pour le bien-être général des humains.

Contrairement au THC, qui est la partie de la feuille de cannabis qui vous donne la sensation de planer, le CBD est une substance non toxique, anti-inflammatoire qui est très bien tolérée par le corps avec peu d’effets secondaires, affirment les chercheurs.

Illustration de cannabis (Crédit : Autorisation)

Illustration de cannabis (Crédit : Autorisation)

« Nous avons développé des nano-gouttelettes qui absorbent sur leur interface uniquement le composé CBD du cannabis, et non le THC », a déclaré Garti lors d’une interview téléphonique.

« Contrairement à d’autres formulations de CBD qui sont disponibles sur le marché et qui sont dispersés dans l’huile, notre produit est mieux et plus rapidement absorbé par le corps. Notre formulation de CBD est également protégée contre la transformation, après son ingestion, en THC qui est un facteur de risque dans d’autres produits existants ».

La société a déclaré que ses nano-formulations peuvent rester stables pendant de longues périodes sans libération ou décomposition du matériau bioactif. Le produit est vendu sous une variété de formes liquides et peut être dissous dans l’eau ou pris en gouttes sous la langue, a précisé Garti.

Les produits au cannabis en vente libre ne sont pas encore autorisés à la vente en Israël.

Le professeur en biotechnologie Nissim Garti de Lyotropic Delivery Systems (LDS) (Crédit : Autorisation)

Le professeur en biotechnologie Nissim Garti de Lyotropic Delivery Systems (LDS) (Crédit : Autorisation)

La réputation d’Israël en tant que centre de haute technologie et l’environnement réglementaire laxiste a permis à la nation start-up de devenir un leader dans la technologie du cannabis, avec des dizaines d’entreprises locales se concentrant sur les marchés médicaux et des alicaments.

Le marché américain du cannabis à usage récréatif et médical devrait atteindre 7,1 milliards de dollars en 2016, soit une croissance de 25 % par rapport à l’année précédente. Près de 60 % des Américains vivent maintenant dans des États qui ont légalisé une certaine forme de consommation et de vente de la marijuana.

Typiquement, lorsqu’il est pris par voie orale, le patient ne bénéficie généralement pas de l’effet complet du CBD, car dans le milieu gastro-intestinal, le composé se transforme en THC et est détruit pendant la digestion ou ne parvient pas à atteindre le flux sanguin pour d’autres raisons.

Ainsi, seule une fraction du CBD ingéré produit un effet quelconque. En revanche, le CBD couplé à la technologie LDS n’est pas dégradé dans le tractus gastro-intestinal et la nanotechnologie permet une absorption rapide et améliore grandement le transport du CDB dans la circulation sanguine, puis dans les endroits pertinents dans le corps où il peut faire ses effets.

Le produit de cannabidiol Hygia Bliss d'Ananda Scientific et de LDS (Crédit : Autorisation)

Le produit de cannabidiol Hygia Bliss d’Ananda Scientific et de LDS (Crédit : Autorisation)

Fondé en 2013, LDS est un développeur de nouvelles architectures de nanomodèles auto-assemblées qui fonctionnent comme des porteurs de substances bioactives. Ces structures liquides peuvent servir de nouveaux véhicules de livraison pour une variété de matériaux et de médicaments.

Les produits LDS sont conçus pour les voies orales, cutanées et transdermiques, ainsi que pour d’autres voies.

La start-up développe divers produits qui sont à différents stades des étapes précliniques et cliniques dans le cadre de ces accords avec des sociétés mondiales. La société a été créée par Yissum, Garti et des investisseurs australiens.