Des tracts accusant les Juifs d’être responsable de l’injustice sociale retrouvés à Chicago
Rechercher

Des tracts accusant les Juifs d’être responsable de l’injustice sociale retrouvés à Chicago

Pour en "finir avec le privilège blanc, il faut commencer par la fin du privilège juif", affirment des tracts distribués dans l'université de l'Illinois

Des tracts prétendant que le "privilège juif" est la clé de l'injustice sociale ont été trouvés sur le campus de l'université de l'Illinois à Chicago, le 16 mars 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Alyssa Greenberg, via JTA)
Des tracts prétendant que le "privilège juif" est la clé de l'injustice sociale ont été trouvés sur le campus de l'université de l'Illinois à Chicago, le 16 mars 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Alyssa Greenberg, via JTA)

Des tracts prétendant que « le privilège juif » est la clé de l’injustice sociale aux États-Unis ont été trouvés sur le campus de l’université de l’Illinois à Chicago.

Les prospectus, trouvés mardi et mercredi à différents endroits, affirment en caractères gras que pour en « Finir avec le privilège blanc, il faut commencer par la fin du privilège juif». Avec des chiffres, les auteurs du tract affirment ensuite que 44 % des Juifs américains font partie des « 1% », qui représente la classe la plus riche aux États-Unis.

« Est-ce que les 1 % sont des hommes blancs hétérosexuels ? Ou bien est-ce que les 1 % représente des Juifs ? », s’interroge le prospectus, montrant une pyramide de petits bonshommes où le sommet de la pyramide est presque entièrement rempli de bonshommes sur lesquels sont dessinés de grandes étoiles juives. Dans le bas de la pyramide, il est indiqué « les 99 % » accompagné du mot « Goyim ».

Metro Chicago Hillel, qui est présent à l’université, lui a demandé d’enquêter sur les dépliants et a organisé une réunion mercredi avec le doyen chargé des affaires étudiantes de l’université. Mercredi, l’université a publié une déclaration condamnant le tract et annonçant que l’administration allait ouvrir une enquête.

« Aujourd’hui, des affiches antisémites ont été trouvées sur le campus, qui diffament, insultent et représentent négativement les membres juifs de notre communauté universitaire, a déclaré l’université. Ces actions ne reflètent pas les valeurs que nous respectons en tant que communauté. Les actes qui provoquent la haine ou la violence envers les membres de notre communauté ne seront pas tolérés sur notre campus. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...