Les affrontements entre Palestiniens et policiers israéliens ont repris dimanche après-midi pour la cinquième journée consécutive, peu de temps après que le Shin Bet confirme que plusieurs suspects juifs avaient été arrêtés dans le cadre de l’assassinat à Jérusalem Est de l’adolescent palestinien Muhammed Abu Khdeir, âgé de 16 ans.

Un certain nombre d’émeutes ont éclaté dans le nord d’Israël, à l’extérieur des routes 70 et 65, et dans des zones proches de Nazareth.

La police a été dépêchée pour réprimer la violence, mais le porte-parole de la police Micky Rosenfeld maintient que la région était « relativement calme ».

Quelque 200 Arabes israéliens ont manifesté à l’entrée de la ville du nord d’Israël de Tamra. Ils ont jeté des pierres et des bombes incendiaires sur les policiers anti-émeute.

La police a arrêté 11 personnes à Tamra, d’après le site de nouvelles Ynet.

Parallèlement, des dizaines d’autres se sont ralliés à la jonction de Yabor située à côté de la route 70. La route principale de Nazareth a été fermée à la circulation.

Pendant ce temps, trois ouvriers palestiniens ont été attaqués dans la ville israélienne de Hadera. L’un d’entre eux a été légèrement blessé lors de la bagarre. Les policiers enquêtent sur l’incident.

La police a renforcé sa présence dans la capitale et dans le nord, et pense qu’il y aura de nouveaux affrontements dans la soirée après que les musulmans observant le Ramadan rompent le jeûne.