France : un festival du film israélien perturbé par des militants pro-palestiniens
Rechercher

France : un festival du film israélien perturbé par des militants pro-palestiniens

Une vingtaine de membres du collectif pro-palestinien Vaucluse-Palestine a réussi à s'introduire dans le cinéma

Une scène du documentaire "Dancing in Jaffa" (Crédit : capture d'écran Youtube)
Une scène du documentaire "Dancing in Jaffa" (Crédit : capture d'écran Youtube)

Un festival du cinéma israélien à Carpentras, dans le sud de la France, a été perturbé lundi soir par des militants d’un collectif pro-palestinien, indique un journaliste de l’AFP.

Quelque 70 à 80 manifestants ont manifesté pendant plus d’une heure à proximité du cinéma où était projeté le film « Dancing in Jaffa », traitant de la coexistence des peuples illustrée par la danse et le travail de Pierre Dulaine, de la réalisatrice israëlienne Hilla Medalia, en présence du consul général d’Israël en France, Barnea Hassid.

La rue conduisant au cinéma avait été bloquée par la police mais une vingtaine de membres du collectif pro-palestinien a réussi à s’introduire dans la salle de projection.

« A la fin de la présentation du consul d’Israël et de la réalisatrice, nous sommes intervenus pour dénoncer la présence du consul, le représentant d’un Etat criminel qui a massacré en 51 jours 2 500 civils », a lancé une militante du collectif (Vaucluse-Palestine).

« On voulait demander au consul ‘Pourquoi colonisez-vous la Palestine ? Pourquoi massacrez-vous les gens ?’, mais ils ne veulent pas débattre », a dit au mégaphone le porte-parole du collectif, Abdel Zahiri.

Intense report from Dancing In Jaffa film director Hilla Medalia, about today’s screening at the Israeli festival in…

Posted by Dancing In Jaffa on Monday, 6 October 2014

Vaucluse-Palestine a manifesté à plusieurs reprises cet été à Avignon et dans d’autres centres commerciaux pour dénoncer les bombardements d’Israël sur la bande de Gaza et la commercialisation de produits fabriqués dans les territoires occupés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...