La société spécialisée en sécurité G4S a déclaré qu’elle vendait ses entreprises en Israël pour des « raisons commerciales » et non en raison d’un mouvement de boycott contre Israël.

G4S a affirmé qu’il vendait ses intérêts commerciaux en Israël dans le cadre d’un examen de portefeuille qui entraînera la vente de quelque 60 autres entreprises également.

Depuis de longues années, la société a été la cible des militants BDS appelant au boycott d’Israël.

G4S fournit des équipements en sécurité et a des contrats avec le système pénitentiaire d’Israël. Elle emploie 8 000 personnes en Israël.

Le mouvement BDS a déclaré que le retrait de G4S d’Israël était le résultat de sa pression sur l’entreprise.

Le porte-parole de G4S, Nigel Fairbrass, a déclaré que la décision de vendre ses activités en Israël était « entièrement » basée sur des raisons commerciales.