La mort des quatre adolescents a suscité une périlleuse escalade de la violence qui fait craindre un risque élevé de généralisation du conflit entre le groupe terroriste du Hamas et les forces de défense israéliennes. Celles-ci ont préféré opté pour des attaques ciblées. Les principales villes de Beit Shemesh, Beer Sheva et Sderot ont été touchées par des tirs de roquettes.

Le Times of Israël vous remercie de nous avoir suivi pour ce direct.

Fin du direct

Plus de 40 roquettes tirées sur Israël d’après l’armée

L’armée israélienne a dit que plus de 40 projectiles ciblés vers Israël, et est « l’examen des rapports indiquant que près de 30 roquettes sont tombées en Israël. »

Sept roquettes ont été interceptées par le Dôme de fer sur Ashdod, tandis que cinq autres ont été interceptées au-dessus de Netivot, un communiqué de l’armée dit.

Les sirènes se sont déclenchées dans les villes suivantes : Ashdod, Ashkelon, Rehovot, Lehavim, Hatzerim, Kiryat Malachi, Beer Tuvia, Gedera, Yavne, et Beit Shemesh.

220 arrestations, 36 blessés dans des émeutes à travers le pays

Selon un rapport de police, 220 ​​personnes ont été arrêtées dans les émeutes qui ont eu lieu à Jérusalem-Est et dans tout le pays depuis vendredi dernier, suite à l’assassinat de l’adolescent palestinien âgé de 16 ans, Muhammed Abu Khdeir.

Trente-six policiers ont été légèrement blessés dans les émeutes.

Selon la police, ils se préparent à de nouvelles « perturbations » à travers le pays, rapporte NRG.

Après un barrage de roquettes, Israël est sur « le pied de guerre »

Avec la plus récente vague de roquettes tirées depuis la bande de Gaza, le gouvernement approuve une réponse militaire forte, Israël est sur le »pied de guerre. »

Les stations de radio diffusent des sirènes d’alerte maximale, et rapportent uniquement les informations et des entrevues avec d’anciens généraux.

À la télévision, les programmes ont repris, mais les nouvelles avertissent que dans le cas d’une autre attaque, la diffusion sera interrompue.

Le système Dôme de fer intercepte une roquette visant Sderot

Le système anti-missile Dôme de fer a intercepté une roquette qui se dirigeait vers Sderot, alors que trois autres roquettes ont atterri dans des zones ouvertes à Sderot et à Shaar HaNegev, selon le site de nouvelles Ynet.

Une autre roquette de type Grad s’est abattue dans une ville près de Kiryat Malachi, causant des dommages.

Les paramédicaux de Magen David Adom sont en état d’alerte dans le centre d’Israël et le sud d’Israël en prévision de nouvelles attaques pendant la nuit.

Les examens dans les universités du sud du pays sont annulés

Les examens finaux prévus pour demain sur le campus de Beer Sheva de l’Université Ben Gourion n’auront pas lieu à la lumière de la situation en matière de sécurité, a indiqué l’université.

De même, toutes les classes et les tests au Collège Académique Sapir situé près de Sderot sont annulés.

Eida Haredit condamne l’assassinat de Jérusalem-Est

Eida Haredit, l’organisation des services communaux ashkénazes ultra-orthodoxes, dénonce violemment l’assassinat de l’adolescent palestinien de 16 ans.

« Avec la douleur et l’horreur, » nous avons entendu « l’acte insensé, et très grave, » peut-on lire dans une déclaration de Eida Haredit.

« Il est clair et simple qu’il est interdit selon la Torah, pour un Juif de faire verser le sang, à Dieu ne plaise. »

Les prématurés de l’hôpital de Beer Sheva transférés dans des abris

Les bébés prématurés du centre médical Soroka de Beer Sheva sont transférés dans un service qui permet de les protéger de nouvelles attaques à la roquette, selon la Dixième chaîne.

Les affrontements reprennent dans la capitale et au nord

Des dizaines de Palestiniens lancent des pierres, des pétards sur la police dans le quartier de Beit Safafa à Jérusalem-Est.

Un homme juif est arrêté après avoir jeté une bouteille sur une voiture à Jérusalem-Est, selon la police.

Près de la tente de deuil Abu Khdeir à Shuafat, des grenades assourdissantes de la police ont été lancées contre des manifestants qui jetaient des pierres, d’après Ynet.

Plus tôt, dans la ville du nord de Shfaram, un certain nombre d’émeutiers ont lancé des pierres sur les policiers. Les troupes israéliennes ont réagi, sans faire de blessés.

A Reineh et à Shaab, des manifestants ont mis le feu à des pneus et ont jeté des pierres sur les forces de sécurité.

Deux mineurs ont été arrêtés à Nazareth et sont soupçonnés d’avoir jeté des pierres sur un autobus qui passait, selon Ynet.

« Le Hamas a environ 10 000 roquettes dans son arsenal »

Yaakov Amidror, l’ancien conseiller à la sécurité nationale auprès du Premier ministre Benjamin Netanyahu, affirme que groupe terroriste du Hamas a à sa disposition « environ 10 000 roquettes » dans son arsenal.

« Nous pouvons être confrontés à de nombreuses nuits » d’attaques de roquettes, a confié Amidror à la Deuxième chaîne.

Les responsables militaires ont dit au cours des dernières semaines que l’organisation terroriste basée à Gaza avait des centaines de roquettes capables d’atteindre des endroits comme Tel Aviv et Jérusalem, même si ces villes sont éloignées de la bande de Gaza.

Yaakov Amidror (Crédit : Flash 90)

Yaakov Amidror (Crédit : Flash 90)

Israël frappe deux cibles à Gaza

L’aviation israélienne a neutralisé deux cibles dans l’enclave côtière, d’après l’agence de presse palestinienne Maan.

Le Dôme de fer intercepte une roquette qui visait Sderot

Le système anti-missile du Dôme de fer a détruit en vol une roquette destinée à la ville du sud de Sdérot aux alentours de minuit, a rapporté Ynet. Les sirènes d’alerte ont retenti aussi dans la ville côtière d’Ashkelon.

L’armée prévoit de procéder à des attaques ciblées

Afin d’éviter une recrudescence dans l’escalade de la violence, le cabinet de sécurité israélien a décidé de se limiter à des attaques ciblées, a signalé Ynet.

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, devait demander à Israël de cesser les frappes aériennes sur Gaza.

Les stations de radio qui diffuseront les alertes

Des milliers d’habitants du sud d’Israël passeront la nuit dans des abris. Ceux qui peuvent rester à leur domicile, peuvent se brancher à plusieurs stations de radio. Elles diffuseront seulement les alertes durant la nuit, et le silence entre les deux, pour que les gens puissent avoir un peu de repos.

A Tel Aviv et le centre d’Israël, les gens peuvent écouter 100 FM

A Rishon Letsion 91 FM

A Ashkelon, Ashdod et les zones proches de Gaza, 101,5 FM

A Lehavim, Meitar, Arava et Mizpe Rimon 95,8 FM

À Beer Sheva et la région environnante 97 FM

Restez en sécurité.

80 roquettes lancées sur Israël dans les dernières 24 heures

L’armée affirme que 80 roquettes ont été tirées sur Israël depuis la bande de Gaza au cours des dernières 24 heures, dont 11 qui ont été détruites en plein vol par le système anti-missile Dôme de fer.

Le porte-parole souligne que le Hamas était responsable du lancement de la plupart des missiles.

Une roquette vise Hof Ashkelon

Une roquette a été tirée vers une zone ouverte dans la région au nord de la bande de Gaza, à Hof Ashkelon. Pas de blessés ni de dommages n’ont été signalés.

L’armée lance un raid aérien sur la ville de Rafah

L’armée israélienne a lancé lundi un raid aérien sur la ville de Rafah et a annoncé l’ouverture de l’opération Protective Edge contre le sud de la bande de Gaza, « pour mettre fin au terrorisme qui sévit contre les citoyens d’Israël et auquel ils sont confrontés de façon quotidienne. »

Les médias palestiniens de la bande de Gaza signalent des blessés dans le raid aérien.

21h39 : le Hamas dit qu’il va frapper Tel Aviv

Le Hamas s’engage à élargir l’éventail de ses attaques à la roquette au centre d’Israël, notamment Tel Aviv, a rapporté la Dixième chaîne, ajoutant que l’Egypte n’agit plus comme un médiateur entre le Hamas et Israël visant à négocier un accord de cessez-le-feu.

Les batteries anti-missile du Dôme de fer sont déployées dans des zones situées plus au nord, selon la Deuxième chaîne.

Deux personnes sont légèrement blessées après avoir été blessées lors au moment où elles se dirigeaient vers leur abri.

21h20 : les États-Unis condamnent les tirs de roquettes à partir de Gaza

La porte-parole du Département d’Etat Jen Psaki dénonce la salve de roquette tirée depuis la bande de Gaza et soutient qu’Israël a le droit de défendre ses citoyens.

21h15 : le maire d’Ashkelon : « Le temps est venu de faire face au terrorisme »

Itamar Shimoni, le maire d’Ashkelon, engage le gouvernement israélien à faire face à la menace de roquettes depuis la bande de Gaza une fois pour toutes.

« Nous sommes très compréhensifs. Et nous avons de la patience. Nos résidents savent quoi faire. Le temps est venu de faire face avec détermination au terrorisme [de Gaza]. Si nous devons nous asseoir pendant un mois dans des abris, c’est ce que nous ferons. » a-t-il dit.

Quelque 60 roquettes ont été tirées sur Israël au cours de la dernière heure.

21h13 : 7 personnes traitées pour traumatisme dans le sud

Sept habitants du sud d’Israël sont traités pour choc, après le barrage de roquettes depuis la bande de Gaza, a rapporté la Deuxième chaîne.

21h03 : La branche armée du Hamas revendique le barrage de tirs de roquettes contre Israël

La branche armée du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a revendiqué les intenses salves de roquettes tirées lundi soir contre le sud d’Israël.

« Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont tiré des dizaines de roquettes contre Netivot, Ashkelon, Ashdod et Ofakim en réponse à l’agression sioniste », selon un communiqué de l’organisation armée qui fait référence à des villes du sud d’Israël.

21h03 : l’armée affirme que l’escalade à Gaza sera progressive

Il y aura une escalade progressive contre des cibles à Gaza, notamment contre des tunnels situés à la frontière entre Gaza et Israël, a indiqué une source militaire lors d’une conférence lundi soir.

Il note également que le Jihad islamique n’est pas impliqué dans les tirs de roquettes.

20h52 : une résidente d’Ashdod légèrement blessée à cause d’éclats de roquette

Une résidente d’Ashdod souffre de blessures légères après avoir été touchée par des éclats d’une roquette qui a été lancée à partir de la bande de Gaza.

Une équipe médicale est présente pour traiter les blessés en urgence sur les lieux, rapports la Deuxième chaîne.

20:47 : Bennett : « Toutes les options sont sur ​​la table »

Le ministre de l’Economie Naftali Bennett insiste sur l’idée que l’opération militaire en cours dans la bande de Gaza, laisse « toutes les options sont sur la table. »

Dans une interview accordée à la Deuxième chaîne, Bennett a dit : « Nous avons besoin de donner au Hamas un message de dissuasion. » Le chef du parti politique Habayit Hayehudi a dit qu’Israël devait frapper fort ou risque d’être considéré comme faible.

20h44 : Le Dôme de fer intercepte 4 roquettes dans le sud d’Israël

Le Dôme de fer a intercepte quatre roquettes sur Netivot, selon un communiqué de l’armée.

La Deuxième chaîne a rapporté que trois projectiles ont été interceptés par le Dôme de fer alors qu’ils visaient labile d’Ashdod. Le Hamas augmente la portée de ses roquettes à 40 km à partir de la bande de Gaza à la périphérie de Beit Shemesh.

20h37 : Les sirènes retentissent à Jérusalem, et au centre d’Israël

On a tiré les alertes maximales dans le centre d’Israël et la région de Jérusalem.

Toutefois les sirènes sont une fausse alerte et les roquettes n’ont pas visé ces zones, selon la Deuxième chaîne.

20h25 : le statut du Fatah sur Facebook avertit Israël de préparer des sacs mortuaires

Un statut Facebook posté sur un profil officiel du Fatah avertit Israël de préparer ses sacs mortuaires au vu de l’escalade, selon une traduction de Palestinian Media Watch (PMW).

« Fils de Sion, il s’agit d’un serment au Seigneur des Cieux : Préparez tous les sacs que vous pouvez pour vos parties du corps, » peut-on lire sur ​​la page Facebook, publié aujourd’hui.

Un statut publié il y a deux jours avertit que « les fils du Fatah se tourneront vers vos colonies dans des boules de feu pour augmenter votre horreur », selon PMW.

20h10 : Roquettes tirées sur le sud d’Israël

Quelque 30 roquettes sont tirées de la bande de Gaza. Pas de blessés ni de dommages n’ont été signalés.

Les résidents du sud d’Israël sont priés de rester dans leurs abris jusqu’à nouvel ordre.

20h03 : Rachel Fraenkel condamne le meurtre de Mohammad Abu Khdeir

Rachel Fraenkel – la mère du jeune Naftali Fraenkel tué le 12 juin – dénonce fermement le meurtre de Muhammed Abu Khdeir, et présente ses condoléances à la famille en deuil.

Dans une déclaration publique donnée en dehors de la maison Fraenkel située à Nof Ayalon, Fraenkel a dit : « Aucun père ni aucune mère ne devrait jamais avoir à passer par ce que nous vivons, et nous partageons la douleur des parents de Mahomet. »

« Même dans l’abîme de deuil pour Gil-ad, Eyal et Naftali, il est difficile pour moi de décrire à quel point nous sommes affligés par le crime commis à Jérusalem – l’effusion du sang innocent au mépris de toute morale, de la Torah, du fondement de la vie de nos garçons et de chacun d’entre nous dans ce pays », dit-elle.

« Seuls les assassins de nos enfants, ainsi que ceux qui les ont envoyés et ceux qui les ont aidés et incités à les assassiner – et non des personnes innocentes – seront traduits en justice : par l’armée, la police et le système judiciaire. »

Fraenkel ajoute que malgré « la douleur de cet acte terrible, nous sommes fiers du zèle de notre pays pour enquêter, arrêter les criminels et arrêter l’horreur, et nous espérons que le calme reviendra dans les rues de notre pays. »

La mère endeuillée souligne que l’héritage des trois adolescents tués « est celui de l’amour, de l’humanité, de l’unité nationale, et de l’intégrité. »

19h43 : Le commandement de la défense passive : Pas de rassemblements de plus de 500 personnes dans le sud

Le commandement émet des directives aux résidents habitant dans un rayon de 40 km de la bande de Gaza. Les villes concernées comprennent Sderot, Ashkelon, Ashdod, Beer Sheva, ainsi que de nombreuses autres villes du sud.

19h30 : « Des roquettes peuvent être tirées sur le centre d’Israël ce soir »

Lors de la réunion du cabinet cet après-midi, les ministres ont estimé que le Hamas peut élargir ses méthodes offensives et cibler des villes de la région du Gush Dan dans le centre d’Israël dès ce soir, a rapporté NRG.

19H12 : Les résidents du sud ont reçu l’ordre de rester près des abris

Les résidents de Shaar Hanegev, Eshkol, et des conseils régionaux de Hof Ashkelon dans le sud d’Israël ont pour consigne de rester à 15 secondes des abris.

Deux roquettes sont tombées dans des zones ouvertes dans le sud d’Israël. Pas de blessés ni de dommages ne sont à signaler, indique le site de nouvelles Walla.

19h10 : Le maire de Beit Shemesh tient une réunion sur l’assassinat de l’adolescent palestinien

Moshe Abutbul, le maire de Beit Shemesh tient une réunion d’urgence pour discuter de l’assassinat de Muhammed Abu Khdeir, soupçonné d’avoir été commis par un ou plusieurs résidents de sa ville, ainsi que par des résidents de Jérusalem et de l’implantation Adam.

18h53 : Manifestations à Acre : Nous allons continuer la résistance

Quelque 200 personnes manifestent à Acre contre l’assassinat d’Abou Khdeir, a rapporté Ynet. Les manifestants ont bloqué la route principale de la Vieille Ville.

« Repose en paix Abou Khdeir, nous allons continuer la résistance. Avec des pierres, nous allons défendre nos terres et nos maisons; la police ne nous en empêchera pas, » scandent-ils.

18h42 : Examen psychiatrique pour plusieurs suspects dans le meurtre de l’adolescent arabe

Plusieurs des six suspects dans le meurtre d’un adolescent palestinien Muhammad Abou Khdeir ont été envoyés pour une évaluation psychiatrique par les enquêteurs de la police.

Les suspects devraient faire face à des accusations d’appartenance à une organisation terroriste, d’assassinat d’un mineur, d’enlèvement avec homicide volontaire ou extorsion, conspiration, achat d’armes ou de pièces de munitions, et crime raciale, a indiqué la police.

18h39 : Hussein Abou Khdeir : il n’y a aucune preuve que les assassins des trois adolescents israéliens n’étaient pas juifs

Hussein Abu Khdeir a affirmé qu’il n’y a aucune preuve que les meurtriers de Gil-ad Shaar, Naftali Fraenkel, et Eyal Yifrach, n’étaient pas juifs.

Dans une conversation retransmise sur la Deuxième chaîne entre le grand-père de Gil-ad Shaar, Shmuel Shai Cohen et le père de l’adolescent tué à Jérusalem-Est, celui-ci a dit qu’alors que les coupables présumés sont détenus pour la mort de son fils – un assassinat pour lequel il dit qu’il n’y a pas de précédent sauf en Israël – on ne sait toujours pas qui se cache derrière l’assassinat des trois adolescents israéliens.

Le grand-père de Shaar, visiblement perturbé, l’interrompt pour souligner que les trois adolescents ont été définitivement assassinés par des terroristes.

« Apportez-moi quelqu’un qui dit qu’ils les ont tués », répond Abou Khdeir.

Cohen a également demandé à Abou Khdeir s’il venait à Shuafat offrir ses condoléances à la famille Abu Khdeir, est-ce que Hussein viendra avec lui voir la famille Shaar. Abu Khdeir dit « Pourquoi pas ? » en premier lieu, puis semble revenir sur sa parole en disant que Cohen ne devrait pas venir maintenant, au vu de la situation chaotique à Shuafat.

Cohen répond en disant que si Abou Khdeir devait venir à Talmon, pas un de ses cheveux ne serait touché.

18H34 : L’armée a fait exploser un tunnel tuant sept hommes du Hamas

Un responsable militaire affirme que sept activistes du Hamas ont été tués dans un tunnel cette nuit, dans ce qu’il dit être une opération ciblée pour contrecarrer les futures attaques contre les soldats israéliens.

Les agents « étaient dans un tunnel avec une infrastructure et une force extraordinaires et désigné pour une attaque importante contre les soldats. » Il dit il y a quelques jours une opération a été effectuée « et hier soir les membres du Hamas touché les explosifs – qui est ce qui a causé le tunnel à exploser. Il s’agissait d’un tunnel important qui était une priorité [pour l’armée israélienne] », dit-il.

18h11 : L’armée se prépare pour l’escalade ; 1500 soldats appelés

Après la réunion du cabinet, l’armée israélienne est chargée d’augmenter ses frappes contre la bande de Gaza pour mettre un terme aux tirs de roquettes provenant de l’enclave côtière.

Quelque 1 500 soldats de réserve – principalement des troupes du commandement du Front intérieur et ceux formés à l’utilisation des batteries anti-missiles du Dôme de fer – sont appelés à la frontière sud.

17:53 : Peres : « J’ai honte au nom de mon pays »

Le président Shimon Peres a téléphoné à Hussein Abu Khdeir cet après-midi pour lui présenter ses condoléances, et souligné « qu’il n’y aura pas de compassion pour les meurtriers. »

« Je sais ce que vous et votre famille traversez. Je suis plein de honte et je partage votre chagrin. Il a été assassiné par des criminels. J’ai honte au nom de mon pays et pleure avec vous. La seule chose qui reste pour nous tous à faire est de faire en sorte que jamais plus d’enfants ne soient assassinés, et plus de mères ne versent de larmes », a-t-il dit, selon un communiqué.

« Justice sera faite et nous ne compromettrons pas sur ce point. Nous rejetons tous les meurtriers et comme vous je veux la justice, la vraie justice. Il n’y a rien qui nous attriste plus que les larmes d’une mère et la douleur d’un père. Malheureusement il n’y a pas de réconfort pour une mère en deuil, mais il n’y aura pas de compassion pour les meurtriers. Les assassins doivent être punis. Nous devons remplacer la tente du deuil avec un tabernacle de la paix ».

Abou Khdeir a remercié Peres pour l’appel, exprime son espoir de paix, et il dit qu’il « recherche la vraie justice dans une cour de justice. »

17h50 : la réunion du Conseil des ministres se termine ; Abbas rencontre la famille d’Abou Khdeir

La réunion du cabinet de sécurité s’achève après environ trois heures de discussion.

Le président de l’AP Mahmoud Abbas rencontre la famille Abu Khdeir, ainsi que leur cousin américain Tariq, âgé de 15 ans, qui a été battu par la police israélienne et détenu jeudi. On lui a accordé plus tard une libération conditionnelle, selon Ynet.

La réunion a lieu dans la ville de Ramallah en Cisjordanie dans la résidence du président de l’AP.

17h34 : la presse en hébreu exprime son indignation et son dégoût

L’arrestation de plusieurs suspects dans l’assassinat d’un adolescent palestinien Muhammed Abu Khdeir a causé une immense déception dans la presse israélienne, en grande partie parce qu’ils sont juifs. Les titres dans les journaux de lundi matin reflètent la honte et le choc.

Ilan Ben Zion

17:18 : McCain : Envoyer Kerry en Israël pour calmer les passions

Le sénateur John McCain exhorte le président Barack Obama d’envoyer le Secrétaire d’Etat américain John Kerry en Israël pour apaiser les tensions entre Palestiniens et Israéliens à la suite des quatre meurtres, a rapporté Politico.

« Dans ce cas, je pense que notre secrétaire d’Etat, Secrétaire Kerry, pourrait se rendre dans la région et essayer de peut-être faire un peu de diplomatie », a dit McCain de « Face the Nation » sur CBS.

17:10 : Peretz à Abou Khdeir : ces assassins sont pires que des animaux

Le ministre de la protection de l’environnement Amir Peretz (Hatnua) a rendu visite à la famille Abou Khdeir endeuillée à Shuafat, et s’engage à ce que les responsables de la mort de leur fils soient traités avec sévérité.

« Mes deux enfants et moi pleurons avec vous – même les animaux ne font pas ce qui a été fait à votre fils,» a-t-il dit à Hussein Abu Khdeir, selon le site de nouvelles Ynet.

« Nous devons prouver, à la fois pour vous et pour le monde entier, que nous allons les traiter plus sévèrement que la manière dont nous traitons des organisations terroristes. »

Abou Khdeir demande que les maisons des coupables soient démolies, et Peretz affirme que le gouvernement va considérer la question.

16:58 : arrestation de suspects liés au groupe « Prix à payer » à Haïfa

La police arrête deux jeunes gens masqués qui ont tenté d’incendier une école de Haïfa dans une attaque présumée du « Prix à payer » rapporte la Deuxième chaîne.

17h09 : Palestiniens : un enfant de 4 ans blessé par un raid israélien

A quatre ans, un garçon palestinien est légèrement blessé dans un raid aérien contre la bande de Gaza, ont déclaré des professionnels de la santé locaux à l’Agence de presse palestinienne Maan.

L’attaque visait les zones de Beit Lahia et de Jabalya dans la partie nord de la bande.

16:43 : Le Grand Rabbin ashkénaze et le chef spirituel du parti Shas dénoncent l’assassinat

Le Grand Rabbin ashkénaze David Lau condamne l’assassinat de l’adolescent de 16 ans, en disant que : « Ce n’est pas la voie de la Torah. »

« Il n’y a pas de place pour l’effusion de sang continue de part et d’autre, et nous devons agir pour calmer la population », a-t-il dit.

Plus tôt, le rabbin Shalom Cohen, le chef spirituel du Shas, a farouchement dénoncé l’assassinat. Il a dit que la punition pour ceux qui ont « du sang innocent sur ​​les mains était indescriptible ».

16:35 : Un raid aérien israélien vise 3 « lance-roquettes cachés »

Selon l’armée israélienne, le plus récent raid aérien de Gaza avait ciblé « trois lance-roquettes cachés. »

Dans un communiqué de l’armée, elle soutient que depuis le 12 juin, plus de 240 roquettes ont été tirées depuis l’enclave côtière, dont 189 qui ont réussi à frapper le sud d’Israël.

16h21 : De faux avertissements de la police circulent sur WhatsApp

De faux policiers et de faux avertissements de l’armée exhortant les citoyens à faire preuve de prudence circulent sur ​​WhatsApp.

Dans un communiqué, la police nie être l’auteure des avertissements. « Nous allons officiellement mettre à jour notre page Facebook ou vous mettre au courant par l’intermédiaire des médias. »

Un enlèvement d’un enfant de dix ans a été signalé près de Modiin, déclenchant une perquisition de la police qui avait inspecté la zone à bord d’un hélicoptère et installé des barrages routiers de la police des frontières.

Toutefois, selon le site Web local Modiin, l’appel était une fausse alerte. Il y a eu un certain nombre d’incidents similaires ces derniers jours, qui se sont révélés être des rumeurs sans fondement.

16h13 : l’armée frappe à Gaza alors que les tirs de roquettes continuent

L’armée israélienne frappe contre des cibles dans la bande de Gaza en réponse aux tirs de roquettes continus contre Israël, rapporte la radio israélienne… Il n’y a pas de détails sur les objectifs en ce moment.

Pendant ce temps une roquette lancée depuis Gaza a frappé un poulailler dans la région d’Eshkol.L’alerte est déclenchée. On ne déplore pas de victimes.

15h30 : Le cabinet de sécurité se réunit pour discuter des représailles

Le cabinet de sécurité israélien se réunit à Jérusalem en ce moment pour discuter de la réponse à donner aux tirs de roquettes qui touchent le sud d’Israël.

Haaretz rapporte que près de 20 roquettes ont été lancées à partir de la bande de Gaza depuis ce matin.

15h21 : Livni rencontre les dirigeants arabes pour aider à apaiser les esprits

La ministre de la Justice Tzipi Livni rencontre les principaux responsables arabes israéliens pour discuter des moyens dont ils disposent pour calmer la rue. Les présidents de conseils régionaux disent qu’ils vont s’efforcer de calmer leur zone.

15h00 : Un groupe d’habitants des implantations manifestent contre le terrorisme juif

Un groupe prévoit d’organiser une manifestation dans le Gush Etzion à 20h30 sous le titre « Israéliens contre l’assassinat de civils innocents. »

L’organisateur de l’événement Yishai Hughes a dit que l’objectif est
« d’exprimer notre solidarité avec toutes les familles qui ont été victimes du terrorisme, et d’appeler la justice et le gouvernement israéliens à envoyer un message clair, à savoir que le terrorisme commis par des juifs est totalement inacceptable et ne sera pas toléré. »

14h54 : Un responsable du Hamas : Pas de calme tant que les prisonniers arrêtés ne sont pas libérés

Un haut responsable du Hamas a dit au Times of Israel que le groupe n’accepte pas l’idée que « le calme réponde au calme » dans la bande de Gaza, en disant que si Israël veut la paix dans le sud, il doit libérer tous les prisonniers en échange de ceux qui ont récemment été à nouveau arrêtés après l’enlèvement des trois adolescents israéliens, et se conformer à l’accord de cessez-le feu conclu à la suite de l’opération Pilier de défense en novembre 2012.

Le responsable du Hamas nie que le groupe terroriste était impliqué dans l’enlèvement et le meurtre de Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach le 12 juin, ajoutant que le dirigeant du Hamas Khaled Meshaal a parlé avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et l’a assuré de ce fait.

Il a dit qu’Israël n’avait aucune preuve liant le groupe à l’attaque. Les dirigeants israéliens, dit-il, ont lancé une campagne injustifiée contre la population palestinienne dans la bande de Gaza et la Cisjordanie et arrêté des dizaines de prisonniers libérés dans le cadre de l’accord Shalit, sans raison réelle.

Le fonctionnaire ajoute que l’Egypte est impliqué en essayant de négocier un cessez-le feu entre les parties. « Ils ne vont pas mettre tout leur poids derrière pour amener une trêve, » dit-il.

Ces derniers jours, d’autres sources du Hamas ont déclaré qu’un cessez-le feu dépendait de la réouverture par l’Egypte du passage de Rafah situé entre Gaza et le Sinaï.

Avi Issacharoff

14h49 : en une heure 9 roquettes tirées depuis Gaza

14h18 : Yachimovich à la famille Abu Khdeir : J’ai honte

L’ancienne chef du parti travailliste Shelly Yachimovich a rendu visite dans la tente de la famille endeuillée Abou Khdeir à Jérusalem-Est, accompagnée de la députée travailliste Miki Rosenthal.

« J’ai dit à la famille qu’il s’agit d’un assassinat sadique et cruel que le peuple israélien condamne et dénonce », a écrit Yachimovich sur Facebook, « et que j’ai honte que ces assassins ignobles aient commis cet assassinat soi-disant au nom de la vengeance collective. »

« La douleur d’une mère pour l’assassinat cruel de son enfant est la même douleur des deux côtés », dit Yachimovich. « Nous partageons leur chagrin lourd et ressentons leur douleur. »

13h33 : Deux roquettes tirées depuis Gaza frappent la région d’Eshkol

Deux roquettes ont explosé dans la région d’Eshkol, à l’est de la bande de Gaza.

Les roquettes semblent avoir frappé des zones ouvertes. On ne déplore pas de victimes à l’heure actuelle.

13h14 : Liberman rompt son alliance avec Netanyahu mais reste au gouvernement

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Liberman a confirmé lundi qu’il rompait son alliance politique avec le parti Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu mais sans pour autant quitter le gouvernement.

« Ce n’est plus un secret qu’il y a des désaccords fondamentaux qui ne permettent plus un travail commun (avec le Likud). Nous nous séparons et allons établir une faction séparée », a annoncé Liberman, qui s’oppose à Netanyahu notamment sur la question d’une intervention militaire massive à Gaza, lors d’une conférence de presse au parlement.

Le parti de Liberman, Israël Beytenu, avait présenté une liste commune avec le Likud aux élections législatives de janvier 2013.

12h51 : Peres : Israël traverse une crise morale profonde

Le président Shimon Peres déclare qu’Israël est dans une crise profonde de la morale après l’arrestation de six personnes dans le meurtre présumé de l’adolescent palestinien Muhammad Abu Khdeir la semaine dernière.

« Nous ne croyons pas qu’un tel crime odieux pouvait exister parmi nous. Nous ne devons pas être une de ces personnes », dit Peres.

« Aujourd’hui, de Sion sortira la honte, » dit-il, en paraphrasant une citation célèbre de la Bible.

« Il n’existe aucune justification pour la mort et pas de préférence pour le crime », ajoute le président. « Mon cœur se serre dans le deuil de la famille Abu Khdeir et avec le deuil des familles Shaar, Yifrach et Fraenkel. »

12h33 : des extrémistes de droite saluent les tueurs d’Abou Khdeir

Une extrémiste de droite, à l’origine d’un scandale il y a quelques mois, quand elle avait dit que lancer des pierres sur les soldats de l’armée israélienne était une forme légitime de protestation, même si la pierre tue le soldat. Elle affirme être « fière » des assassins présumés du meurtre de l’adolescent palestinien Muhammed Abou Khdeir.

« Je ne pensais pas que c’était des Juifs (qui avaient commis l’acte), » a écrit Eliraz Fein dans un post sur sa page Facebook qui a été plus tard supprimé par le réseau social. « Je suis fière et heureuse de découvrir que certains Juifs ne pouvaient pas rester là à garder le silence ! »

Le corps carbonisé d’Abou Khdeir a été retrouvé dans une forêt de Jérusalem mercredi, dans ce qui est censé avoir été une vengeance au meurtre des trois adolescents israéliens par des terroristes du Hamas.

Suite à la suppression de son post par Facebook, Fein a écrit : « la liberté d’expression douteuse de M. Zuckerberg (fondateur de Facebook Mark Zuckerberg) ou la police Ismaël (un jeu de police d’Israël et une référence aux Arabes). Je suis désolée pour mes amis qui ont perdu le sens de ce que l’existence signifie, et qui sont prêts à renoncer à la morale juive pour le bien de la morale chrétienne déformée. »

12H18 : Le système anti-missile Dôme de fer intercepte une roquette qui visait Netivot

Une roquette tirée à partir de la bande de Gaza a été interceptée par le système de défense Dôme de Fer au-dessus de la ville de Netivot, située à l’est de la bande de Gaza.

Des sirènes d’alerte rouge ont retenti à travers les conseils régionaux de Sdot Néguev et de Shaar Henegev.

Il s’agit de la quatrième roquette tirée sur Israël aujourd’hui.

11h51 : Les habitants des implantations font une incursion dans un village palestinien

Un certain nombre d’habitants des implantations sont entrés dans le village palestinien de Einabus, près de Naplouse, tôt lundi matin et ont lancé une échauffourée avec les villageois palestiniens, rapporte la radio israélienne.

Huit habitants des implantations ont été impliqués dans l’altercation, indique le rapport.

Il y avait apparemment pas de rapports de blessures.

La police enquête sur l’incident.

11h37 : Rivlin appelle à la fin à l’incitation à la haine des deux côtés

Le président élu Reuven Rivlin dit que nul ne peut rester silencieux face au mal perpétré par des tueurs musulmans et juifs. Il appelle les dirigeants israéliens et palestiniens à mettre fin à l’incitation à la haine et à travailler ensemble pour la coexistence.

« Maudit soit la vengeance, qui ravage et détruit, qui ne fait que blesser et frappe les innocents, » a écrit Rivlin sur sa page Facebook.

« Nous avons le choix, » dit-il. « De céder à la vision destructrice du monde étayée par les racistes et les extrémistes ou de les combattre jusqu’au dernier ; de renoncer au terrorisme musulman et juif cruel et sauvage ou d’y mettre fin par tous les moyens possibles ».

« Nous devons comprendre qu’il n’y a pas d’autre voie, que celle de la coexistence », ajoute Rivlin. « L’effusion de sang prendra fin que lorsque nous nous rendrons compte que nous ne sommes pas condamnés à vivre ensemble, mais destinés à vivre ensemble. »

« Nous n’avons pas d’autre option », dit-il. « Nous n’avons pas d’autre pays. »

Pendant ce temps le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman qualifie l’assassinat comme état « au-delà du méprisable. »

« L’assassinat choquant de Muhammed Abu Khdeir dépasse le crime odieux », a dit Liberman dans un communiqué.

« Même avec la rage que chacun de nous ressent face aux meurtres de Gil-ad Shaar, de Naftali Fraenkel et d’Eyal Yifrach, ainsi que celle causée par l’assassinat de Shelly Dadon, rien ne peut justifier un autre assassinat. »

11h10 : Liberman prévoit de mettre fin à son alliance avec le Likud

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman a convoqué la presse pour 12h30 aujourd’hui.

Selon les médias, le chef du parti Yisrael Beytenu a l’intention d’annoncer qu’il met fin à son alliance avec le Likud.

Selon la radio de l’armée, Liberman cherche à se distancier du Likud et du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Il critique en partie la réponse jugée trop modérée du gouvernement face à une semaine non-stop de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

Les partis Likud et Israël Beytenu ont fait campagne ensemble dans les élections parlementaires de 2013, remportant 31 sièges à la Knesset.

11h02 : 3 personnes soupçonnées du meurtre sont passées aux aveux et ont reconstitué le crime

Selon la police, trois des six suspects dans le meurtre de l’adolescent palestinien Muhammed Abou Khdeir de la semaine dernière ont avoué le crime et ont reconstitué le meurtre.

La mère de l’un des suspects a dit à Ynet : « Nous sommes brisés et nous vivons de très durs moments. Mon fils n’a rien à voir avec ça et il sera libéré ».

« C’est fou », dit-elle. « Il n’a que 16 ans. »

Le dimanche l’un des six suspects arrêtés a dit avoir avoué tué l’adolescent à Jérusalem. Le meurtre impliquait un certain nombre d’autres suspects.

10h54 : Explosion de roquettes de type Grad près de Beer Sheva ; pas de victimes

Les agents de sécurité indiquent qu’une roquette Grad a explosé à l’extérieur de Beer Sheva.

Les rapports préliminaires indiquent que la roquette est tombée à l’extérieur de la ville et n’a pas causé de victimes ni de dégâts.

10h42 : Les sirènes d’avertissement retentissent à Beer Sheva

Les sirènes d’avertissement se font entendre dans la ville de Beer Sheva, signalant une attaque à la roquette provenant apparemment de la bande de Gaza.

Il n’y a pas de dégâts ni de victimes à ce moment.

10h40 : Le Hamas exhorte les « colons de Beer Sheva » à fuir les roquettes

Le Hamas a publié une nouvelle vidéo appelant les « colons » de Beersheba pour fuir la menace de leurs roquettes.

« Pour les colons de Beer Sheva, » des légendes s’affichent en hébreu au milieu des photos de dégâts et de victimes dans la bande de Gaza. « Vos dirigeants ont tué nos enfants, ont bombardé nos maisons – et vous ont condamné à mort. »

La vidéo affiche alors des clips de tirs de roquettes massifs (il n’est pas clair si le film vient de Gaza) et une image datant de 2008 du ministre de la Sécurité publique d’alors, Avi Dichter, courir se mettre à couvert d’une attaque à la roquette dans la ville de Sderot.

« Fuyez avant qu’il ne soit trop tard », conclut la vidéo.

10h22 : Visite de consolation à la famille Abu Khdeir

Un groupe israélien qui promeut la coexistence judéo-arabe prévoit une visite « massive » de citoyens Israéliens à la tente de deuil de la famille de Mohammad Abou Khdeir pour présenter ses condoléances pour la mort de leur fils.

Le forum Tag Meir explique que l’événement aura lieu mardi et organise des bus au départ de Binyanei Hauma à Jérusalem.

« La visite est coordonnée avec la famille Abou Khdeir qui nous accueille et se déclare touchée par notre venue dans leur tente de deuil», a indiqué le groupe.

Tag Meir est une coalition de 39 organisations israéliennes qui se veut une réponse morale aux attaques « juives » contre les Palestiniens et leurs biens (et donc un jeu de mot en hébreu sur le Tag Meh’ir ou « prix à payer »).

10h04 : Netanyahu appelle le père de Mohammad Abou Khdeir

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu parle à Hussein Abu Khdeir, le père de l’adolescent tué arabe israélien Mohammad Abu Khdeir.

« Je tiens à exprimer mon indignation et celle des citoyens d’Israël au sujet de l’assassinat répréhensible de votre fils », a dit Netanyahu, selon un communiqué.

« Nous avons agi immédiatement pour arrêter les meurtriers. Nous allons les traduire en justice et ils seront traités dans toute la rigueur de la loi. Nous dénonçons tout comportement brutal; l’assassinat de votre fils est un acte odieux et ne peut pas être toléré par tout être humain ».