Un ressortissant jordanien a attaqué samedi au couteau un policier israélien à Jérusalem-Est avant d’être abattu par le policier blessé, a indiqué la police.

Le policier souffre de blessures « modérées » et a été évacué vers un hôpital de Jérusalem, a précisé la porte-parole de la police israélienne Louba Samri dans un communiqué.

Le terroriste s’est approché du policier, qui venait de finir son service, en brandissant un couteau dans une ruelle de la Vieille Ville de Jérusalem et l’a blessé. Le policier blessé a répliqué en le tuant par balles, a-t-on ajouté de même source.

Deux passants, des juifs religieux ont tenté de prêter main forte au policier, précise la police.

L’incident s’est produit dans une ruelle près de la porte des Lions, un des points de passage dans les murailles qui entourent la Vieille Ville.

« Le gouvernement israélien, en tant que puissance occupante, est responsable des tirs ayant coûté la vie à un ressortissant jordanien à Jérusalem-Est occupée », a dit le porte-parole du gouvernement jordanien Mohamed al-Momani dans un communiqué.

Le gouvernement jordanien « condamne ce crime abominable et demande à Israël tous les détails sur les circonstances » de cet incident, ajoute le communiqué.

Les autorités jordaniennes ont identifié leur ressortissant comme Mohammad Abdallah Salim al-Kassaji, âgé de 57 ans et qui était en visite en Israël depuis quelques jours. Ce dernier a, selon elles, quitté récemment le royaume pour visiter Israël mais il n’est pas revenu avec le groupe touristique qui l’avait accompagné.

La Jordanie est le seul Etat arabe, avec l’Egypte, à avoir signé un traité de paix avec Israël, conclu en 1994.