Le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird a appelé jeudi à la démilitarisation de la Cisjordanie et de Gaza en réponse à la récente vague d’attaques de roquettes et l’enlèvement de trois adolescents israéliens la semaine dernière en Cisjordanie.

Dans un éditorial dans le journal canadien Globe and Mail, Baird a exhorté l’Autorité palestinienne, qui a récemment annoncé un nouveau gouvernement d’unité Fatah-Hamas, de montrer qu’elle pouvait exercer sa souveraineté en localisant les adolescents disparus et arrêter les attaques de roquettes par des groupes terroristes palestiniens depuis la bande de Gaza.

Baird a écrit « Le Hamas demeure une organisation terroriste avec un engagement impénitent à la destruction d’Israël. Mais avec cette réaffirmation de l’autorité doit venir une nouvelle demande de responsabilité – responsabilité de faire respecter les principes du Quartet à Gaza …. Il n’y a pas de place pour les milices, armées privées ou des forces de sécurité alternatives. Le principe de «une autorité, une arme » doit être appliqué « , a écrit le ministre Baird.

Il ajoute que « l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas a fait des progrès dans l’amélioration de la sécurité en Cisjordanie …. Maintenant, il est temps de construire sur ces progrès et de montrer au monde qu’ils peuvent arrêter les attaques [de roquettes] à Gaza et demander des comptes à leurs auteurs. C’est ce que font les gouvernements responsables. Et c’est ce qui est indispensable si on veut que la notion de souveraineté palestinienne se concrétise. »

Mais, a-t-il noté, « Rien de ce que nous avons vu du Hamas depuis l’émergence du nouveau gouvernement [d’unité Fatah-Hamas] nous donne l’espoir qu’ils sont prêts à céder véritablement le contrôle, ou à abandonner leur engagement idéologique de détruire Israël. Le Hamas demeure la seule autorité réelle dans la bande de Gaza. Leurs police reste dans les rues, et leurs bureaucrates et apparatchiks continuent de contrôler la vie des gens. »

« Pour prouver qu’il peut tenir l’engagement que le nouveau gouvernement d’unité se conformerait aux les principes du Quartet sur le processus de paix, y compris la reconnaissance d’Israël et la renonciation à la violence, Abbas est obligé de désarmer le Hamas et d’autres groupes terroristes, y compris « l’élimination des stocks existants de milliers de missiles largement fournis par l’Iran, nichés au milieu des maisons, des épiciers et des écoles de Palestiniens, mettre fin à la production et la contrebande d’armes par des groupes terroristes ; et appliquer un contrôle total de l’Autorité palestinienne sur la Cisjordanie et la bande de Gaza. »