Adina Bar- Shalom, fille du rabbin Ovadia Yosef – le chef spirituel du parti ultra-orthodoxe Shass décédé cette année – a remporté le prestigieux Prix d’Israël 2014 dans la catégorie « Récompense pour l’accomplissement d’une vie ».

Le prix rend hommage à ses efforts constants et pionniers pour la promotion de l’éducation dans la communauté ultra-orthodoxe, a annoncé mardi le ministre de l’Éducation Shai Piron.

L’homme d’affaires Avi Naor, qui a fondé l’association Or Yarok pour une conduite plus sûre après le décès de son fils dans un accident de la circulation, a également été couronné dans cette catégorie.

Bar-Shalom a fondé le Collège haredi de Jérusalem, un établissement d’enseignement supérieur adapté à la population ultra-orthodoxe. L’institution propose des classes séparées pour les hommes et les femmes et un programme conforme aux croyances religieuses de ses élèves.

L’établissement avait reçu le soutien du père de Bar-Shalom, le rabbin Ovadia Yossef, lui-même lauréat du Prix Israël. En 1970, Yossef a remporté la prestigieuse récompense pour sa contribution aux écrits juifs.

« Avec conviction, Bar-Shalom a mis en place des projets permettant aux membres de la communauté haredi d’acquérir un enseignement en complément de leurs études religieuses, facilitant ainsi la mobilité sociale et l’intégration dans le marché du travail », peut-on lire.

« Elle a réussi à naviguer en eaux troubles en affrontant des visions du monde opposées et des désaccords féroces et a réussi à offrir une contribution sociale importante. »

« Je suis très émue. La décision m’a surprise et je suis reconnaissante envers ceux qui m’ont désignée », a déclaré Bar- Shalom à Ynet.

« Quand mon père a reçu le prix, j’avais six ans, et j’ai espéré que mon père soit fier de moi pour avoir accompli de bonnes actions et prendre soin des autres », a-t-elle ajouté. Yossef est décédé en novembre 2013.

Quant à Naor, l’homme d’affaires a été récompensé sous le titre de « père fondateur de hautes technologies israéliennes » qui « investissent dans un large éventail d’activités sociales révolutionnaires au service des adolescents à risque et des populations défavorisées. »

Le Prix d’Israël est la plus prestigieuse récompense du pays.

Il est remis lors d’une cérémonie officielle le Jour de l’Indépendance d’Israël, présidée par le président, le Premier ministre, le président de la Knesset et le président de la Cour suprême.

David Shamah a contribué à cet article.