La société Gemany’s Continental AG, une entreprise de fabrication automobile, a déclaré ce week-end qu’elle achetait la start-up israélienne Argus Cyber Security pour renforcer ses capacités dans le domaine de la cyber-sécurité automobile.

Dans une déclaration, la firme allemande a confirmé dans les médias israéliens la semaine dernière l’acquisition, qui était estimée à environ 400 millions de dollars. La déclaration de Continental n’a pas divulgué de détails financiers.

À mesure que les véhicules deviennent de plus en plus connectés, ils deviennent également une cible pour les pirates informatiques, et les constructeurs automobiles du monde entier mettent en œuvre des stratégies visant à minimiser l’exposition des véhicules à de tels risques.

D’ici 2020, des centaines de millions de ces voitures automatisées, qui sont essentiellement des « ordinateurs sur roues », circuleront sur les routes du monde entier et communiqueront entre elles, selon le communiqué.

« Seule la mobilité sécurisée est une mobilité intelligente », a déclaré Helmut Matschi, membre du directoire de Continental et directeur de la division intérieure. « Avec l’acquisition d’Argus Cyber Security, nous renforçons nos capacités de développement et d’offre directe de solutions et de services auprès de certains des plus grands experts mondiaux de la cyber-sécurité automobile à nos clients du monde entier afin de rendre la mobilité plus intelligente et sécurisée. »

De gauche à droite, les fondateurs d’Argus : Zohar Zisapel ; Oron Lavi ; Ofer Ben Noon ; Yaron Galula. (Autorisation)

Argus a été fondée en 2013 par les anciens élèves de l’unité d’élite 8200 de l’armée, Ofer Ben-Noon, Oron Lavi et Yaron Galula, avec Zohar Zisapel, co-fondateur du groupe RAD qui est également un investisseur dans l’entreprise.

La start-up israélienne a son siège à Tel Aviv, et dispose d’une équipe de plus de 70 personnes, elle possède aussi « les solutions les plus complètes du marché, basées sur 38 brevets délivrés et en attente », a indiqué Continental.

Argus fournit déjà ses solutions de cyber-sécurité aux constructeurs automobiles et aux fournisseurs du monde entier, et la société est représentée au Japon, en Allemagne et en Amérique du Nord.

Argus fera partie d’Elektrobit (EB), la filiale logicielle de Continental. Mais il continuera également à travailler avec tous les fournisseurs automobiles dans le monde, selon le communiqué.

L’acquisition permettra la fusion du savoir-faire automobile de Continental, de la technologie et des solutions d’Argus déjà présentes sur le marché et de la connaissance approfondie du logiciel automobile d’EB, a déclaré Continental.

Ensemble, les sociétés offriront des solutions et des services de sécurité de bout en bout, incluant la détection et la prévention des intrusions, la protection des surfaces d’attaque et la surveillance et la gestion de la santé de la flotte par un centre d’opérations de sécurité pour protéger les véhicules sur la route.

Les entreprises fourniront également des mises à jour logicielles sur les solutions en direct, selon le communiqué.

« Avec les réglementations de cyber-sécurité automobile en construction dans le monde entier et avec des millions de voitures connectées sur la route, je ne peux pas penser à un meilleur moment, ou un moment plus excitant que maintenant de faire partie de EB. Ensemble, nous réduirons le délai de circulation sur le marché et faciliterons la tâche aux constructeurs de véhicules de protéger leurs véhicules contre les cyber-attaques », a déclaré Ben-Noon.