Un ancien commandant de l’unité Sayeret Matkal (unité de reconnaissance de l’état-major) de l’armée israélienne est décédé dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 46 ans.

Le Colonel (rés.) Oded Raor, qui a pris sa retraite il y a deux ans, a été inhumé mardi au kibboutz Shefaim, dans le centre d’Israël.

Le leader du parti Habayit Hayehudi Naftali Bennett a rendu hommage mardi sur sa page Facebook à Raor – sous lequel il a été formé dans l’unité quand il a commencé son service militaire dans les années 1990.

« Adieu, Oded Raor », a écrit Bennett, le ministre de l’Economie.

« Sous le commandement d’Oded, nous avons suivi un cours épuisant et spécial, » a-t-il ajouté décrivant sa formation sous Raor. « Il nous a inculqué, nous les jeunes combattants, les valeurs de détermination, de persévérance, de courage, de professionnalisme et de créativité. »

Décrivant Raor comme un homme qui a épousé une philosophie de « zéro compromis et zéro concessions » Bennett a affirmé qu’il était aussi un homme modeste, intentionné et bienveillant envers ses soldats et les familles des disparus. »

« Israël a perdu un bon commandant et un homme bon », a écrit Bennett. « Que sa mémoire soit bénie ».

Le ministre de la Défense Moshe Yaalon – également un ancien commandant de l’unité – a aussi rendu hommage à Raor, qui a servi sous ses ordres.

Yaalon a dit qu’il avait croisé Raor à différentes occasions de leur carrière militaire, et a rappelé que Raor avait été nommé commandant de l’unité quand Yaalon était chef d’Etat-major.

Yaalon a écrit sur ​​sa page Facebook : « Oded était une personne spéciale, très dévouée, extrêmement engagée auprès des gens, de ses amis et de son travail. La modestie et l’humilité sont des éléments inséparables de sa personnalité. »

Il a dit qu’il avait vu souvent Raor ces derniers mois quand ils rendaient visite à un ami commun qui avait été blessé dans un accident.

« Oded était à ses côtés toute la journée pour lui tenir compagnie, l’aider, l’embrasser et le soutenir. C’était Oded et c’était sa noble façon d’agir. »

Yaalon a poursuivi en saluant les réalisations militaires de Raor, disant qu’il avait fait preuve de professionnalisme, de motivation et de créativité à un degré élevé, à la fois comme combattant et comme commandant.

Il a déclaré que ces qualités ont contribué à la réussite d’opérations auxquelles Raor avait participé – qu’il est préférable de ne pas détailler à haute voix, selon lui – qui ont eu un impact énorme sur la sécurité d’Israël.

Yaalon a également décrit Raor comme un commandant sensible qui « toute sa vie » a été profondément peiné par la pensée des soldats tombés sous son commandement.

« Je l’ai observé de près pendant une partie des opérations de l’unité, et j’ai toujours été impressionné par son calme et sa capacité à diriger les combattants dans les missions les plus complexes », a ajouté Yaalon en présentant ses condoléances à la famille.

Raor, qui est né à Nahariya, a commandé la Sayeret Matkal entre 2004 et 2007, y compris pendant la seconde guerre du Liban en 2006, remportant un grand nombre d’honneurs militaires. En 2007, il a pris le commandement d’une unité de réserve jusqu’à sa retraite en 2012.

Il a ensuite rejoint le secteur privé, en tant que développeur d’affaires senior chez Bynet Systems Applications, une start-up israélienne.