Tsahal a sauvé trois Israéliens qui sont entrés illégalement dans la ville palestinienne de Naplouse, en Cisjordanie, mardi soir, après que leur voiture a été volée et incendiée, a indiqué l’armée.

Les civils étaient là en violation de la loi militaire interdisant aux Israéliens d’entrer dans la zone A contrôlée par les Palestiniens. Le vol de voiture et l’incendie criminel ont eu lieu après que le trio a quitté son véhicule pour traverser la ville.

La raison de leur venue dans la ville n’était pas claire.

Séparément à Naplouse, Tsahal a accordé une permission spéciale à quelque 1 000 fidèles juifs d’entrer dans le lieu saint du tombeau de Joseph. Alors que l’armée a déclaré que les prières avaient été effectuées sans incident, les médias palestiniens ont rapporté des affrontements entre les jeunes locaux et les forces israéliennes.

Le groupe de défense des droits de B’Tselem a condamné la pratique de plus en plus courante dans un message Facebook plus tôt cette semaine, disant qu’Israël a préféré l’intérêt des fidèles juifs aux droits des Palestiniens, à leur sécurité, et à leur routine quotidienne.

Le message rapportait que « l’armée impose des restrictions radicales sur le mouvement des résidents palestiniens dans la région (de la tombe de Joseph), qui les transforme en prisonniers dans leurs maisons. »

Des soldats israéliens protègent des Juifs priant au Tombeau de Joseph, à Naplouse, en Cisjordanie, le 10 juin 2013. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

Presque tous les mois, l’armée escorte des fidèles juifs et parfois chrétiens au sanctuaire. Les Israéliens n’ont pas le droit de visiter le site sans la permission de l’armée. Dans le passé, les habitants de Naplouse ont attaqué les groupes qui visitaient le site avec des pierres, des cocktails Molotov et des tirs de fusils.

En août, deux Palestiniens ont été blessés par balles par des soldats israéliens qui protégeaient des fidèles juifs visitant le tombeau de Joseph.

En octobre 2015, les émeutiers palestiniens ont mis le feu au site sacré. Il a été restauré et rouvert quelques semaines plus tard.

Les forces de sécurité israéliennes ont également arrêté six suspects palestiniens lors de raids nocturnes dans toute la Cisjordanie.