The Times of Israel vous fait vivre en direct les événements qui se déroulent vendredi 15 août, le 39ème jour de l’opération Bordure protectrice.

Une trêve de cinq jours a commencé parmi les tirs de roquettes à minuit mercredi, mais elle a été maintenue jeudi.

Des rapports ont suggéré jeudi de nouvelles tensions dans la relation entre Israël et les Etats-Unis, alors que Washington a confirmé un nouveau réexamen des prodécures pour les ventes d’armes à Israël. Les négociateurs israéliens doivent revenir du Caire samedi soir.

Fin du direct

Le président algérien appelle les artistes à « faire entendre le cri de Gaza »

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a appelé les artistes à faire entendre « le cri de la population de Gaza » face à l' »agression féroce » d’Israël, dans un message lu jeudi soir en son nom à l’ouverture d’un festival international de musique.

« Les hommes de l’art ont été de tout temps (…) la conscience vive et la meilleure expression de l’émotion des peuples, de leurs douleurs et espérances », a jugé Bouteflika, les appelant « à faire entendre au monde entier et à travers votre sens créatif avéré le cri de la population de Gaza et les souffrances de ses enfants et femmes sans défense ».

Ce message a été lu à l’ouverture du Festival international de Djemila, alors qu’une trêve fragile tenait toujours à Gaza entre Israël et le Hamas après plus d’un mois d’une guerre.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, le 3 avril 2014 (Crédit : Jacquelyn Martin/AFP)

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, le 3 avril 2014 (Crédit : Jacquelyn Martin/AFP)

« L’Algérie a condamné d’emblée et sans équivoque cette infâme agression et s’est hâtée, pour exprimer sa solidarité avec ses frères en Palestine, d’apporter sa contribution matérielle afin de venir à l’aide de ses frères », a affirmé dans sa déclaration diffusée par l’agence APS M. Bouteflika, qui a décidé fin juillet d’une aide financière urgente de 25 millions de dollars (18,5 millions d’euros).

« Il serait souhaitable que notre peuple, toutes catégories confondues, s’empresse comme de coutume à aider généreusement ses frères en Palestine meurtrie et que sa générosité soit à la hauteur de son affliction », a indiqué le Chef de l’Etat.

– AFP

Maan publie des détails sur les négociations de cessez-le-feu israélo-palestinien

L’agence de presse palestinienne Maan publie ce qu’elle affirme être les propositions israéliennes dans le cadre des négociations d’un cessez-le-feu.

Selon l’agence de presse palestinienne, Israël a conditionné l’ouverture des points de passage avec la bande de Gaza à un accord détaillé avec l’Autorité palestinienne, et a proposé de fournir au territoire palestinien de l’aide pour la reconstruction.

Maan ne mentionne pas le transfert des salaires du Hamas, mais évoque l’opposition israélienne à une libération de prisonniers et à la construction d’un port et d’un aéroport à Gaza.

L’agence de presse palestinienne publie également 7 clauses d’un « plan stratégique » posé par les Palestiniens pour lever le siège de la bande de Gaza :

1. Les salaires sont payés aux fonctionnaires du Hamas à Gaza et les ministres du gouvernement sont réactivés dans la bande de Gaza.

2. L’Autorité palestinienne rejoint le reste des traités et organisations internationaux.

3. Entre 1 000 et 3 000 hommes des Gardes présidentiels de l’Autorité palestinienne sont déployés au point de passage de Rafah avec l’Egypte.

4. La conférence en faveur de la reconstruction de Gaza est déplacée de la Norvège à l’Egypte, pour faciliter le processus.

5. Le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne signe des accords bilatéraux et effectue un voyage diplomatique en Amérique latine.

6. L’Autorité palestinienne signe un accord avec l’Egypte concernant le point de passage de Rafah.

7. Lancement des négociations sur l’établissement d’un port et d’un aéroport.

Bennett appelle à des mesures unilatérales pour faciliter le blocus de Gaza

Le chef de parti Habayit Hayehudi Naftali Bennett dit qu’Israël doit prendre des mesures unilatérales et ouvrir les points de passage vers la bande de Gaza et accroître la zone de pêche de territoire côtier sans un accord avec le Hamas.

« Nous n’allons pas faire une affaire qui va nuire à notre capacité à nuire aux tunnels, » rapporte Ynet.

Un titulaire du titre de Justes parmi les Nations retourne sa médaille

Haaretz rapporte qu’un homme néerlandais qui a été nommé Juste parmi les Nations pour avoir sauvé un Juif pendant la Shoah a renvoyé sa médaille et le certificat qu’il avait reçus, car six membres de sa famille ont été tués dans une frappe israélienne sur la bande de Gaza le mois dernier.

Selon le rapport, Henk Zanoli, 91 ans, qui nourrissait un enfant juif prénommé Elhanan Pinto pendant l’Occupation nazie de la Hollande dans la Seconde Guerre mondiale, a retourné sa médaille et le certificat à l’ambassade d’Israël à La Haye après avoir appris que l’enfant de son arrière-grand-nièce avait péri dans la bande de Gaza.

Zeev Elkin : Pas de crise entre Israël et les États-Unis

Le député (Yisrael Beytenu) Zeev Elkin, le chef de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset, dit à la radio israélienne que, contrairement à de récents rapports, il n’y a pas de tensions dans les relations entre Israël et les Etats-Unis qui menacent sa coopération en matière de défense.

Elkin, ancien vicce-ministre des Affaires étrangères, dit que c’est important d’écouter ses alliés, mais pas au détriment de la sécurité des citoyens israéliens, rapporte la station de radio.

Zahava Gal-on appelle Israël à reconnaître le gouvernement palestinien d’union nationale

La chef du parti Meretz Zahava Gal-on demande au cabinet de sécurité, qui s’est réuni ce matin, d’annoncer la reconnaissance du gouvernement palestinien d’union nationale et de coopérer avec lui dans les négociations de cessez-le-feu au Caire.

Elle accuse le gouvernement israélien de renforcer le Hamas au détriment de l’Autorité palestinienne en négociant avec elle.

La dirigeante du parti Meretz, la députée Zahava Gal-On, 2011. (Crédit : Abir Sultan/Flash 90)

La dirigeante du parti Meretz, la députée Zahava Gal-On, 2011. (Crédit : Abir Sultan/Flash 90)

« Il est inacceptable que, dans les négociations de cessez-le-feu au Caire nous renforcions le Hamas,le dotions de réalisations, et affaiblissions les forces modérées [palestiniennes] ».

« Le moment est venu de tirer les leçons et d’arrêter le boycott du gouvernement [palestinien] d’unité nationale, qui est non seulement nuisible, mais ridicule. »

Le conseil des ministres s’achève sans décisions

Le conseil des ministres qui a eu lieu vendredi matin à Jérusalem se termine après environ trois heures d’entrevue.

Les ministres ont discuté des pourparlers de cessez-le-feu en cours au Caire entre les négociateurs israéliens et palestiniens, mais les membres du gouvernement n’ont pas pris de décisions après le briefing, rapporte Haaretz.

La direction du Hamas va discuter des pourparlers de cessez-le-feu

Un responsable du Hamas Izzat al-Risheq écrit sur ​​son mur Facebook que les réunions ont lieu aujourd’hui entre les dirigeants du bureau politique du Hamas au Qatar et la direction du groupe islamiste dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Les responsables du Hamas vont discuter des résultats des négociations de cessez-le-feu jusqu’à présent au Caire.

Bennett appelle le gouvernement à abandonner les pourparlers du Caire

Dans ses remarques au cabinet plus tôt vendredi, le ministre de l’Economie Naftali Bennett a appelé le gouvernement à abandonner les pourparlers au Caire avec les groupes palestiniens, affirmant que les négociations ne serviraient qu’à habiliter le Hamas. À cet égard, assez curieusement, lui et la chef du parti Meretz de gauche Zehava Gal-on sont d’accord.

Il dit qu’Israël ne devrait pas conclure une entente avec un groupe terroriste, et appelle à une ouverture unilatérale des frontières d’Israël avec Gaza et à l’expansion de la zone de pêche au large des côtes.

Les Palestiniens défilent à Ramallah et à Hébron

Les Palestiniens de Ramallah et Hébron ont défilé après la prière du vendredi pour soutenir le Hamas et marquer leur opposition contre l’opération israélienne dans la bande de Gaza.

La police de l’Autorité palestinienne aurait dispersé la foule avec du gaz lacrymogène et confisqué les bannières du Hamas.

Un responsable égyptien affirme que l’accord du Caire est « le plus détaillé depuis Oslo »

Un responsable égyptien a affirmé au journal palestinien al-Quds que l’accord de cessez-le-feu du Caire en cours de négociation entre Israël et les Palestiniens est le plus détaillé depuis les accords d’Oslo de 1993.

Cet accord inclut la reconnaissance du gouvernement palestinien d’union nationale par Israël.

Ces dires n’ont pas pu être confirmés par une source indépendante.

L’AP va diriger la reconstruction de Gaza

Le vice-Premier ministre de l’Autorité palestinienne Ziad Abou Amr affirme que le gouvernement d’union nationale serait responsable de la tâche de longue haleine de reconstruction de la bande de Gaza après les dommages causés par l’opération Bordure protectrice, selon la Deuxième chaîne.

« Le gouvernement palestinien sera responsable de ce qui se passera dans la bande de Gaza et des besoins de ses résidents », a-t-affirmé lors d’une visite à l’hôpital Shifa situé dans la ville de Gaza.

Le chef de la délégation palestinienne espère un accord, début de semaine prochaine

Ahmad al-Azzam, le chef de la délégation palestinienne au Caire, déclare qu’il espère qu’un cessez-le-feu à long terme avec Israël sera finalisé d’ici le début de la semaine prochaine, selon Ynet.

Al-Azzam a rencontré le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah pour le mettre à jour de l’avancée des négociations.

Selon le rapport, il reste encore la résolution d’un petit nombre de points de friction.

Un accord obligerait le Hamas à mettre un terme à l’activité des tunnels

L’une des clauses de l’accord de cessez-le-feu en cours d’élaboration au Caire oblige le Hamas et d’autres factions terroristes de Gaza à arrêter toutes les activités de forage de tunnels, rapporte Ynet, citant le quotidien égyptien Al-Shorouk. En plus de l’arrêt de toutes les autres actions hostiles contre Israël (tirs de roquettes, obus de mortiers, attentat-suicide)

Israël, selon le rapport, s’engage également à arrêter toute activité militaire dans la bande de Gaza, y compris d’autres incursions terrestres, et d’ouvrir ses passages à Gaza afin d’alléger le blocus de la bande de Gaza.

Le Hamas admet avoir « déporté » des journalistes ayant filmé des tirs de roquettes, et avoir intimidé la presse ‘immorale’

« Ces journalistes ont été expulsés de la bande de Gaza », dit à al-Mayadeen la télévision du Liban, le chef des relations extérieures du ministère de l’Information du Hamas, al-Isra Mudallal.

« Les agences de sécurité allaient pour avoir une conversation avec ces personnes. Ils leur donnaient le temps de changer leur message, d’une façon ou d’une autre ».

Al-Mudallal ajoute que les médias du monde ont été fortement biaisés en faveur d’Israël pendant le conflit.

« Les journalistes qui sont entrés dans la bande de Gaza ont été fixés sur la notion de paix et sur ​​le récit israélien », se plaint-il.

« Nous avons beaucoup souffert de ce problème, » ajoute-t-il. Et donc : « Certains journalistes qui sont entrés dans la bande de Gaza étaient sous la surveillance de la sécurité. Même dans ces circonstances difficiles, nous avons réussi à les atteindre, et à leur dire que ce qu’ils faisaient était tout sauf du journalisme professionnel et qu’il était immoral ».

Nouvelles manifestations en Jordanie en solidarité avec Gaza

La Jordanie a connu vendredi de nouvelles manifestations de solidarité avec le peuple palestinien dans la bande de Gaza, appelant notamment à annuler le traité de paix jordano-israélien.

Un millier de manifestants ont défilé à l’appel de mouvements islamistes dans le centre d’Amman, scandant notamment « pas d’ambassade sioniste en territoire jordanien ». Certains arboraient des reproductions de roquettes du mouvement palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

D’autre part, quelque 500 manifestants ont défilé pour Gaza à l’appel de groupes de jeunes et de partis de gauche dans l’ouest d’Amman. « A bas Wadi Araba », scandaient notamment les manifestants en référence au traité de paix signé par Israël et la Jordanie en 1994.

« La Jordanie soutient la résistance » palestinienne ou encore « pas d’ambassadeur de l’entité sioniste sur notre terre », pouvait-on lire sur des banderoles arborées lors de la manifestation.

Des dizaines de milliers de personnes s’étaient rassemblées le 8 août à l’appel de l’opposition islamiste en solidarité avec la bande de Gaza.

Le chef des Frères musulmans de Jordanie Hammam Said, avait alors indiqué qu’un demi-million de personnes avaient assisté à ce meeting organisé à Tabarbur, à l’est de la capitale jordanienne. Mais un responsable de sécurité a fait état de 100 000 participants.

– AFP

Les 11 clauses de la proposition de cessez-le-feu égyptienne

La Deuxième chaîne rapporte les informations publiées dans le journal égyptien al-Shorouk sur les 11 clauses de l’accord de cessez-le-feu que l’Egypte a proposé au Hamas et à Israël.

1. Israël mettra fin à toutes frappes sur Gaza – par voie terrestre, aérienne ou maritime. Il n’y aura pas des incursions terrestres dans la bande de Gaza.

2. Toutes les factions palestiniennes de Gaza vont arrêter toutes les attaques contre Israël par voie terrestre, aérienne ou maritime, et arrêteront la construction de tunnels de Gaza vers Israël.

3. L’ouverture des points de passage entre Israël et la bande de Gaza – la libre circulation des personnes et des marchandises sera autorisée pour reconstruire Gaza. Le transfert de biens entre Gaza et la Cisjordanie sera autorisé, conformément aux principes qui seront déterminés entre Israël et l’Autorité palestinienne.

4. Les autorités israéliennes vont coordonner avec l’Autorité palestinienne tous les problèmes de finances liés à la bande de Gaza et sa reconstruction.

5. L’élimination des zones tampons le long de la barrière de sécurité dans le nord et l’est de la bande de Gaza et le déploiement des forces de l’AP dans ces zones se feront à compter du 1er janvier 2015. Cela sera réalisé en plusieurs étapes : tout d’abord la zone tampon sera réduite à 300 mètres de la frontière, puis 100 mètres et enfin la suppression de toute la zone tampon avec le déploiement des troupes de l’AP.

6. La zone de pêche au large de la côte de Gaza sera immédiatement portée à 6 miles et sera progressivement étendue à 12 miles, en coordination avec Israël et l’Autorité palestinienne.

7. Israël aidera l’Autorité palestinienne dans la reconstruction des infrastructures détruites dans la bande de Gaza, et aidera à fournir les premières nécessités aux habitants de Gaza qui ont été forcés de fuir leurs foyers en raison des combats. Israël fournira une aide médicale aux blessés, et accélèrera le transfert de l’aide humanitaire et alimentaire par les passages.

8. L’Autorité palestinienne, en coordination avec Israël et les groupes d’aide internationale, fournira les produits de base nécessaires à la reconstruction de Gaza selon un calendrier prédéterminé qui permettra à ceux arrachés de leurs foyers de revenir dès que possible.

9. L’Egypte implore la communauté internationale pour qu’elle fournisse une aide humanitaire et monétaire rapide pour la reconstruction de Gaza, selon un calendrier établi.

10. Après la stabilisation de la trêve et le retour à une vie normale dans la bande de Gaza, les parties vont conclure leurs négociations indirectes au Caire un mois après la signature de l’accord. L’échange de prisonniers et des dépouilles seront également discutés à ce moment-là.

11. La possibilité de construire un port de mer et d’un aéroport à Gaza sera considérée en conformité avec les accords d’Oslo et d’autres accords précédents.

Selon le rapport, les deux parties étudient maintenant la proposition égyptienne.

Un responsable israélien affirme à la Deuxième chaîne qu’à la lumière de l’article du journal, Israël n’a pas encore accepté l’offre. « Israël insiste sur le fait que les accords conclus doivent servir clairement l’intérêt de la sécurité d’Israël, » a affirmé la source.

Coupe Davis – Le match Israël-Argentine délocalisé en Floride

La rencontre de barrage du Groupe mondial de Coupe Davis entre Israël et l’Argentine sera disputée à Sunrise en Floride (Etats-Unis) du 12 au 14 septembre, a annoncé vendredi la Fédération internationale de tennis.

Israël n’avait pas été autorisé à organiser l’événement à Tel Aviv comme initialement souhaité en raison du climat d’insécurité dans le pays lié au conflit en Palestine.

Le choix de Sunrise, proposé par la Fédération israélienne, a été approuvé par le Comité de Coupe Davis à la suite d’une visite du site par des membres de la Fédération internationale. La rencontre sera jouée en plein air sur surface dure.

L’Ukraine devra elle aussi proposer un terrain neutre pour la réception de la Belgique, également en barrage de la Coupe Davis, en raison du conflit avec la Russie.

– AFP