Un candidat à la prochaine élection présidentielle au Chili a déclaré qu’Israël représentait « une menace pour la paix mondiale ».

Eduardo Artes, leader du parti Union patriotique de gauche, a accordé une interview diffusée vendredi sur HispanTV au Chili. Il a promis qu’en tant que président, il passerait au peigne fin les relations entre son pays et l’Etat juif.

« Les traités que le Chili entretient actuellement avec l’entité sioniste israélienne sur les plans militaires, policiers, économiques et culturels doivent tous être examinés par un gouvernement patriotique et populaire, car ils portent clairement atteinte à notre indépendance », a déclaré Artes. « Nous allons étudier toutes nos relations avec l’entité sioniste parce que ce sont des relations qui nuisent généralement à la paix mondiale, pas seulement la paix et la survie des peuples arabes, et spécifiquement à celle du peuple palestinien au Moyen-Orient ».

Artes a pris la parole quelques jours avant les élections présidentielles, parlementaires et régionales du Chili, prévues pour le 19 novembre.