Le cofondateur du site d’information français Rue 89, Pierre Haski, a porté plainte mardi notamment pour avoir été menacé sur Twitter, après que son site a été victime d’attaques informatiques revendiquées par un hacker franco-israélien, a-t-on appris auprès de son avocate.

Le journaliste français Pierre Haski vise notamment un enregistrement mis en ligne le 8 août sur Youtube et attribué au hacker, qui se fait appeler « Ulcan ». Dans celui-ci, un homme se renseigne sur les antécédents judiciaires et l’adresse de Pierre Haski auprès de son interlocuteur qui semble être policier.

Autre grief du journaliste, l’intervention à son domicile samedi de policiers trompés par un interlocuteur se faisant passer pour Pierre Haski qui affirmait qu’il avait tué son épouse.

Les proches d’un autre journaliste de Rue 89, auteur d’un article sur Ulcan, ont été victime d’un appel malveillant similaire.

Dans sa plainte, notamment pour « menaces », « usurpation de l’identité d’un tiers » et « violation du secret professionnel », et dont l’AFP a eu une copie, Pierre Haski vise également la publication de son adresse sur le compte Twitter d’Ulcan.

Le Parquet de Paris a ouvert le 8 août une information judiciaire sur les attaques informatiques dont a été victime le site Rue89, dont certaines ont été revendiquées par Ulcan, un hacker franco-israélien.

Ces actes de piratage ont paralysé temporairement le site à plusieurs reprises.

De son vrai nom Grégory Chelli, Ulcan est un ancien membre de la Ligue de défense juive (LDJ), dont certains de ses membres se sont violemment affrontés à des militants propalestiniens le 13 juillet à Paris, près de la synagogue de la rue de la Roquette.