L’agence de sécurité du Shin Bet a arrêté en juillet, avec l’aide de la police, des citoyens Arabes israéliens opérant dans le Nord. Le Shin Bet pense que ce sont des passeurs de drogue travaillant avec le Hezbollah au Liban pour faire entrer des stupéfiants illégaux et des armes en Israël, affirment des responsable jeudi.

La police israélienne et le Shin Bet indiquent que le réseau israélien était de mèche avec des trafiquants de drogue libanais liés au Hezbollah. Il projetait d’utiliser ces relations pour faire entrer des armes en Israël et éventuellement mener des attaques terroristes dans le pays.

Quatre hommes, en contact direct avec le Hezbollah, ont été arrêtés en Israël, explique le Shin Bet dans un communiqué de presse. Les hommes arrêtés sont Helim Afif Abad el-Karim Abbas, Izeldin Afif Abad el-Karim Abbas de Nahf, une ville arabe israélienne de Galilée, et Ahmad Mohammed Abdallah Mizariv et Riad Mustafa Abdallah Mizariv de Beit Zarziz près de Nazareth.

Pendant l’interrogation des quatre hommes, le Shin Bet explique qu’il a découvert leur relation avec George Nimar, un membre connu du Hezbollah de la ville dans le sud du Liban Majayoun. Nimar s’occupe des communications et du transport des armes de l’organisation. Apparemment, il planifiait de faire entrer des armes, en plus de la drogue, en Israël.

Nimar « avait clairement l’intention de transférer des armes en Israël », indique le Shin Bet, ajoutant que les quatre dealers de drogue
« devaient être utilisés par le Hezbollah pour promouvoir des activités terroristes en Israël ». En plus de Nimar, les noms de quatre autres citoyens libanais impliqués dans le complot ont été révélés, précise l’agence.

Au moins un des suspects a été arrêté en possession d’armes illégales, et, selon l’agence, le groupe avait déjà organisé des missions de reconnaissance le long de la frontière israélo-libanaise pour trouver un lieu propice à leur activité de contrebande.

Au cours de l’enquête, 12 autres Israéliens, qui ne sont probablement pas liés directement au Hezbollah, ont été arrêtés pour trafic de drogue.

En août 2012, Israël a arrêté 14 résidents arabes de Ghajar et Nazareth car ils ont fait rentrer en contrebande 21 kg d’explosifs et projetaient de mener des attaques terroristes pour le compte du Hezbollah.