‘Le Sursaut’ de l’AJC Europe contre islam radical et extrémisme politique
Rechercher

‘Le Sursaut’ de l’AJC Europe contre islam radical et extrémisme politique

« Nous devons gagner cette bataille » contre la menace de l'islamisme radical, a déclaré la directrice de l'association juive

Les gens observent une minute de silence le 16 novembre 2015 devant le café La Belle Equipe de rue de Charonne dans le XIe arrondissements de Paris, pour rendre hommage aux victimes des attentats revendiqués par l'Etat islamique, qui ont tué au moins 129 personnes et fait plus de 350 blessés le 13 novembre (Crédit photo: JACQUES DEMARTHON / AFP)
Les gens observent une minute de silence le 16 novembre 2015 devant le café La Belle Equipe de rue de Charonne dans le XIe arrondissements de Paris, pour rendre hommage aux victimes des attentats revendiqués par l'Etat islamique, qui ont tué au moins 129 personnes et fait plus de 350 blessés le 13 novembre (Crédit photo: JACQUES DEMARTHON / AFP)

Le 4 avril 2016, à Paris, plus de 1 000 personnes se sont rassemblées pour une journée de conférence, initiée par l’AJC Europe [American Jewish Committee – « Comité des juifs américains »].

Les participants ont évoqué les menaces posées par l’islam radical et les partis politiques extrémistes aux valeurs qui fondent les démocraties européennes, selon un communiqué.

La conférence a eu lieu au Théâtre Déjazet, sur la Place de la République, non loin de là où se sont déroulées les attaques meurtrières de Paris, en janvier 2015, et en novembre dernier.

Dans ses remarques d’ouverture, la directrice de l’AJC Europe, Simone Rodan-Benzaquen, a commémoré les nombreuses victimes en France et en Belgique du terrorisme djihadiste. Elle a souligné que l’objectif de la conférence est de se réveiller face à la réalité des menaces et de se mobiliser pour les affronter et les vaincre. « Nous sommes la majorité et nous devons gagner cette bataille », a déclaré Rodan-Benzaquen.

Le Premier ministre français, Manuel Valls, a prononcé une allocution lors de la séance de clôture. « Je remercie l’AJC et tous ses partenaires pour avoir créé cette conférence sur Le Sursaut », a déclaré Valls. « Nous devons donner une réponse politique très forte. Nous devons tous affronter nos problèmes de société et fermement réaffirmer nos valeurs. Je suis convaincu de la nécessité de votre ‘Sursaut’ ».

Les conférenciers comprenaient également des responsables politiques de premier plan européens et français, des représentants de la société civile, culturelle, et des personnalités religieuses.

Parmi eux, on trouvait Enrico Letta, doyen de l’École d’Affaires Internationales Sciences Po et ancien Premier ministre italien ; Mia Doormaert, correspondant diplomatique pour De Standaard (Belgique) ; Maajid Nawaz, président fondateur de la Fondation Quilliam, et Bruno Lemaire, ancien ministre français et député de l’Eure. Le directeur de l’Institut transatlantique de l’AJC basé à Bruxelles, Daniel Schwammenthal, et le directeur de l’AJC Berlin, Deidre Berger, sont également intervenus.

Tout au long de la journée, les conférenciers ainsi que les commentaires du public large et varié ont mis en garde contre la montée du radicalisme islamiste et contre la récupération, en France et dans plusieurs autres pays européens, de ce phénomène par l’extrême droite.

« La conférence sur Le Sursaut est une initiative opportune, courageuse et louable de l’AJC Europe », a félicité le directeur de l’AJC, David Harris, qui est arrivé à Paris, mardi matin, depuis New York, afin d’assister à la conférence. « Je félicite nos collègues de l’AJC qui ont entrepris cet effort impressionnant ».

L’AJC Europe a coorganisé la conférence sur Le Sursaut avec la Fondation Jean-Jaurès, la Fondation pour l’innovation politique, l’Association française des victimes du terrorisme, le Lab’Afev et le Centre Martens Wilfried pour les études européennes, en partenariat avec le Huffington Post France et Le Figaro et avec le soutien de Facebook et Orange.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...