« Pierre Mendès-France voterait Front National ! » Il y a moins d’un an, la section Front national de Sciences-Po Paris distribuait un tract associant l’homme politique juif, résistant et interné de Vichy, au parti politique fondé par d’anciens « collabos » tels Léon Gauthier, ancien membre de la Waffen-SS, ou Pierre Bousquet ancien de la division SS Charlemagne.

Déjà à l’époque Tristan Mendès-France, petit-fils de Pierre Mendès-France dénonçait la tentative de récupération du FN.

La même section s’était déjà essayée à un exercice de ce genre en tentant de se placer, via un tract similaire, dans la filiation de Léon Blum.

Le petit-fils de celui que l’on surnommait PMF, aujourd’hui enseignant au Celsa récidive en publiant sur les réseaux sociaux des lettres antisémites reçues par son aïeul, rapporte le Huffington Post.

Son tweet commente les photos : « Voilà ce que les fanas de Le Pen envoyaient comme courrier à PMF en 58 ». A cette époque Pierre Mendès-France était député de l’Eure, après avoir été président du Conseil et ministre des Affaires étrangères nommé par René Coty.

Se contentant parfois d’un « Sale juif ! », certaines lettres reprennent une phrase qu’avait alors adressée Jean-Marie Le Pen, député poujadiste, à PMF à l’Assemblée natioanle en 1958 : « Vous n’ignorez pas que vous cristallisez sur votre personnage un certain nombre de répulsions patriotiques et presque physiques. »